Accueil » Actualité » #Covid-19 – Chine/USA escalade des tensions : La chine est sortie la tête haute de l’épreuve, Pékin a averti Washington qu’il ne fallait pas sous-estimer ses capacités militaires.

#Covid-19 – Chine/USA escalade des tensions : La chine est sortie la tête haute de l’épreuve, Pékin a averti Washington qu’il ne fallait pas sous-estimer ses capacités militaires.

Un avion militaire chinois a récemment effectué un exercice anti-sous-marin au-dessus de la mer de Chine méridionale, a annoncé le vendredi 20 mars l’armée populaire de libération, au milieu d’un nombre croissant de patrouilles et d’exercices effectués par des navires de guerre américains dans la région. La Covid-19, une visible bioarme made in USA qui aurait du mettre au pas l’économie chinoise et partant son armée, semble avoir produit l’effet inverse. Sortie la tête haute de l’épreuve, l’armée chinoise anticipe toute possibilité.

L’exercice, qui impliquait des avions de reconnaissance, a été effectué au début du mois, a annoncé la marine de l’armée chinoise dans un rapport qui ajoute que les avions ont réussi à identifier plusieurs objets suspects.

La publication du rapport de l’armée chinoise est intervenue après que les États-Unis ont organisé un exercice de quatre jours dans la mer de Chine méridionale la semaine dernière impliquant le Theodore Roosevelt Carrier Strike Group, l’America Expeditionary Strike Group et le 31th Marine Expeditionary Unit.

À la fin du mois dernier, l’US Navy a accusé l’armée chinoise de comportement “dangereux et non professionnel” après qu’un destroyer chinois a pointé un laser sur un avion de patrouille maritime américain qui survolait les eaux internationales à l’ouest de Guam.

Certains analystes qualifient d’indispensables les manœuvres anti-sous-marines de la Chine étant donné l’escalade des tensions dans la région. L’armée chinoise a chassé, mardi 17 mars, un navire de guerre américain – le destroyer lance-missiles américain McCampbell – qui avait violé les eaux territoriales chinoises jusqu’aux îles Xisha de la mer de Chine méridionale. L’armée chinoise a identifié le navire, l’a averti et l’a éloigné, a déclaré le colonel Li Huamin, porte-parole de l’armée chinoise.

Ce n’est pas la première fois que les États-Unis envoient un navire de guerre en mer de Chine méridionale en 2020. Le 25 janvier dernier, le navire de combat littoral américain Montgomery qui naviguait près des îles Nansha dans la mer de Chine méridionale, a été expulsé par les forces chinoises. La partie américaine utilise la « liberté de navigation » comme excuse et pénètre dans la mer de Chine méridionale. C’est une provocation qui va au rebours du droit international et menace la paix et la stabilité dans la région.

Pékin a déjà mi en garde les Américains quant à leurs agissements dans la mer de Chine méridionale et le détroit de Taiwan. Les autorités chinoises soulignent que les politiques de Washington envers Taïwan et la mer de Chine méridionale déstabilisent fortement la région. Pékin a averti Washington qu’il ne fallait pas sous-estimer ses capacités militaires.




x

Check Also

virus alerte

#Covid-19 #Coronavirus : #Bilan, Situation au 23 mars – 3h24 GMT

192 pays (+4) ont été, à ce ...