Accueil » Actualité » Belgique – Coronavirus: 10 cas suspects en Wallonie, les tests sont en cours, selon les spécialistes, un vaccin n’est pas attendu avant plusieurs mois.

Belgique – Coronavirus: 10 cas suspects en Wallonie, les tests sont en cours, selon les spécialistes, un vaccin n’est pas attendu avant plusieurs mois.

À côté des 8 cas confirmés hier matin par le gouvernement fédéral, on enregistre 10 autres cas suspects en Wallonie: 7 à Liège, 2 à Hornu et 1 à Eupen. Les tests sont en cours. Le Service Public Fédéral (SPF) Santé public en dira peut-être plus lors de son point quotidien, prévu à 10 heures.

Sept personnes qui présentaient des symptômes du coronavirus Covid-19 ont été auscultées lundi au CHU de Liège. Elles ont pu regagner leurs domiciles, où elles doivent suivre des mesures d’isolement. Sauf une personne, dont l’état de santé a été jugé préoccupant et qui nécessite des soins médicaux particuliers. La personne a été placée en isolement au sein de l’hôpital. Les tests réalisés ont été envoyés à la KUL pour déterminer si elle est contaminée ou non par le coronavirus.

Les analyses prennent généralement huit heures. Le résultat devrait donc être connu ce mardi matin.

Le but c’est d’éviter que l’hôpital soit un endroit où on va être infecté par le coronavirus

Au CHU de Liège, la situation est prise très au sérieux par le personnel médical. Mais ce n’est pas le seul endroit: à Mons, deux personnes qui revenaient d’un voyage en Lombardie ont aussi été placée en isolement. Progressivement, les hôpitaux wallons prennent des mesures pour gérer l’afflux de patients qui présentent des symptômes.

Une infectiologue du CHU de Liège nous a détaillé les mesures prises sur place. “On se réunit quotidiennement pour évaluer la situation au jour le jour. Il faut savoir que les recommandations restent de mise. C’est-à-dire: si on est malade on appelle d’abord son médecin traitant. Ici au CHU de Liège, ce qu’on essaie de faire, c’est qu’un patient qui serait suspecté de coronavirus soit dépisté et détecté bien avant son admission à l’hôpital. Donc on est en train de mettre en place une gestion des flux des patients pour faire en sorte qu’il y ait une ségrégation entre les patientes qui seraient suspects de coronavirus et les patients qui viendraient pour tout autre chose à l’hôpital“, a précisé Christelle Meurice. “Le but c’est d’éviter que l’hôpital soit un endroit où on va être infecté par le coronavirus“.

Deux autres cas suspects ont été enregistrés à Hornu (Hainaut) et un à Eupen en province de Liège.

Conséquences économiques ?

Les entreprises se préparent aux conséquences économiques de l’épidémie. En cas de placement en quarantaine d’employés, elles pourraient avoir recours au télétravail. Le ministre wallon de l’économie a convoqué une task-force cet après-midi pour accompagner les entreprises et décider comment les aider, en cas de besoin.

Bpost ralentit le rythme de distribution du courrier non prior. Désormais, les brochures publicitaires seront distribuées deux fois par semaine. À partir du 16, ce sera l’ensemble du courrier non urgent. Les syndicats dénoncent un surcroît de travail pour les facteurs.

Vaccin ?

Pour ce qui est d’un vaccin contre le coronavirus, il n’en existe pas encore. Les labos y travaillent. Selon les spécialistes, un vaccin n’est pas attendu avant plusieurs mois.

source




x

Check Also

virus alerte

Coronavirus – Situation statistique au 28 mars 0h10 GMT

Remarque préliminaire : L’information sur le ...