Accueil » Actualité » La Chine menace les États-Unis

La Chine menace les États-Unis

La Chine avertit les États-Unis que les mesures excessives en ce qui concerne la lutte contre le Coronavirus pourraient entraver le commerce bilatéral.

Dans une interview avec South China Morning, le conseiller d’État Wang Yi, qui est également ministre chinois des Affaires étrangères, a exhorté les États-Unis à ne pas prendre de mesures inutiles en réponse à cette épidémie ; mesures trop restrictives pouvant porter atteinte au commerce et au tourisme.

Les États-Unis et d’autres pays ont pris des mesures drastiques pour freiner la propagation du virus depuis janvier. Certains pays ont suspendu l’entrée des ressortissants étrangers. Les vols commerciaux ont été réduits et de nombreux pays ont envoyé des vols charters pour rapatrier leurs nationaux vivant à Wuhan, la ville chinoise d’où est partie l’épidémie chinoise.

Washington a rappelons-le mis en garde les Américains de se rendre en Chine, mettant en colère Pékin au moment même commençait à se réparer les relations commerciales entre les deux pays.

En marge de la conférence de Munich sur la sécurité, le chef de la diplomatie chinoise a dénoncé les mesures excessives prises par certains pays qui ont notamment interdit l’entrée sur leur sol des ressortissants chinois.

M. Wang a déclaré que la Chine avait pris les mesures les plus rigoureuses pour lutter contre l’épidémie, de nombreuses mesures allant au-delà des réglementations sanitaires internationales et des recommandations de l’OMS.

« Grâce à nos efforts, l’épidémie est globalement sous contrôle », a-t-il déclaré.

Les États-Unis ont été parmi les premiers pays à restreindre l’entrée des ressortissants chinois, ce qui a conduit Pékin à refuser d’accepter l’aide sanitaire américaine.

Sur le récent accord commercial entre la Chine et les États-Unis, Wang a déclaré : « Maintenant, il y a un vrai problème, étant donné que les États-Unis ont imposé une interdiction complète des aller-retour des gens entre la Chine et les États-Unis. Objectivement, cela apportera des difficultés à la mise en œuvre de cet accord ».

M. Wang a déclaré qu’il ne comprenait pas pourquoi les États-Unis utilisaient leur pouvoir et tentaient de convaincre leurs alliés d’attaquer une entreprise privée comme Huawei, le plus grand fabricant mondial d’équipements de télécommunications.

Il a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve crédible que Huawei possède une soi-disant porte dérobée qui nuit à la sécurité des États-Unis.

Les États-Unis mènent une campagne contre Huawei et ils ont averti qu’ils pourraient espionner les clients de Pékin. Washington a placé l’entreprise sur une liste noire de type commercial l’année dernière.

Par ailleurs, le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a présenté samedi la Chine comme une menace croissante pour l’ordre mondial – affirmant que la nation la plus peuplée du monde vole le savoir-faire occidental, intimide les petits voisins et cherche un « avantage par tous les moyens et à tout prix ».

Dans son intervention à la conférence internationale de sécurité à Munich, le Secrétaire américain à la Défense a souligné que la Chine figurait en tête de liste des adversaires potentiels du Pentagone, suivie de la Russie.

Dans une autre partie de son discours, Mark Esper a averti que les alliances américaines, y compris l’avenir de l’OTAN, seraient menacées si les pays européens décidaient d’utiliser la technologie chinoise Huawei dans leurs réseaux 5G.




x

Check Also

Smart Phone: Hey ?!… Vous pensiez être pistés ?… Eh bien, c’est encore pire que ça !

Le gouvernement américain a déployé ...

#je-suis-chez-moi