Accueil » Actualité » Covid-19 : l’Iran se mobilise pour lutter contre le coronavirus

Covid-19 : l’Iran se mobilise pour lutter contre le coronavirus

Selon le ministère iranien des Affaires étrangères, la fermeture des frontières entre l’Iran et ses voisins est une mesure justifiée et provisoire.

Sur fond de la situation d’urgence annoncée par l’Organisation mondiale de la Santé, la fermeture des frontières avec l’Iran suite à la propagation du coronavirus est une mesure préventive, provisoire et justifiée, a déclaré ce lundi 24 février, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Affirmant que les voisins de l’Iran sont à juste titre inquiets pour la propagation du virus en Iran, Abbas Moussavi a indiqué que cela ne devrait pas entraver les interactions populaires ni même les exportations et importations entre les pays.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a rassuré tous les pays voisins qu’aucun cas suspect ne dépasserait les frontières, a précisé M. Mousavi appelant les pays de la région à coopérer et à s’entraider pour le maintien des échanges commerciaux, mais aussi mettre fin aux inquiétudes.

Quant à la fermeture des frontières avec l’Iran, il a dit : « Il est très peu probable que cela perdure. Il s’agit là de mesures préventives mises en œuvre par nos voisins. Nous songeons également à diminuer le nombre de visas délivrés aux ressortissants étrangers, tout comme nos partenaires ».

« Nous espérons qu’avec la rapidité de la lutte contre le coronavirus dans notre pays, nous assisterons bientôt à un changement de situation et pourrons rassurer le peuple iranien et les pays voisins qu’aucun danger ne les menace », a-t-il souhaité.

Par ailleurs, le ministre iranien de la Défense, le général de brigade, Amir Hatami, a appelé l’organisation de l’industrie défensive à mettre en place dès demain la ligne de production de produits de désinfection.

Sous l’ordre du ministre et dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, 20 000 litres de désinfectant seront produits et mis à disposition du peuple.

Le général Hossein Salami, commandant en chef du CGRI a annoncé que le CGRI est prêt à tous les niveaux pour porter assistance à toutes les organisations chargées de lutter contre la propagation du virus.

« Hormis la formation des mesures préventives, tous les organes du CGRI sont préparés à prendre part dans la lutte contre le coronavirus jusqu’à un retour à la normale », a-t-il déclaré.




x

Check Also

Yazdan Yazdanpanah, ici avec le ministre Olivier Véran, est membre à la fois du conseil scientifique et du Care. - AFP.

Covid-19, Enquête : Neuf médecins des conseils scientifiques de Macron ont touché 450 000 euros des firmes pharmaceutiques… Un lien avec le dénigrement de la chloroquine ?

118.000 euros de MSD, 116.000 ...

#je-suis-chez-moi