Accueil » Actualité » COVID-19 : la hausse du nombre total d’infections reste conforme aux attentes

COVID-19 : la hausse du nombre total d’infections reste conforme aux attentes

La forte augmentation des cas dans la province est due à la révision du critère de diagnostic, ont indiqué des experts

L’augmentation soudaine de nouveaux cas confirmés de pneumonie à nouveau coronavirus (COVID-19) dans la province du Hubei mercredi est due à la révision du critère de diagnostic, et des experts ont déclaré que ce changement, qui est conforme aux attentes, pourrait permettre à davantage de personnes d’obtenir un traitement médical approprié.

Jeudi matin, le Hubei avait signalé 14 840 cas confirmés supplémentaires, la plus forte augmentation quotidienne à ce jour, a rapporté jeudi la Commission provinciale de la santé du Hubei.

Parmi ces cas nouvellement confirmés, 13 332 ont été diagnostiqués cliniquement, ce qui signifie que les patients suspects ont été identifiés comme ayant la maladie sur la base des symptômes, des antécédents médicaux et de la tomodensitométrie, plutôt que via le kit de test de laboratoire, qui ne représente que 1508 de ces nouveaux cas.

Cette hausse subite au Hubei a poussé le nombre de nouvelles infections à l’échelle nationale jeudi matin à 15 152. Parmi les 254 décès nouvellement ajoutés, 242 se trouvaient au Hubei, a fait savoir jeudi Mi Feng, porte-parole de la Commission nationale de la santé.

Jeudi matin, il y avait 52 526 cas confirmés dans la partie continentale de la Chine, a-t-il déclaré.

L’augmentation soudaine est due à la révision du critère de diagnostic, ont affirmé les autorités sanitaires du Hubei.

Le 3 février, la Commission nationale de la santé a publié la cinquième édition du plan de diagnostic et de traitement. Le document exigeait du Hubei qu’il compte les patients diagnostiqués cliniquement comme des cas nouvellement confirmés afin que davantage de patients suspects puissent recevoir le même niveau de traitement que les patients confirmés, réduisant ainsi la propagation possible du virus et améliorant le taux de réussite du traitement.

Mardi, la commission provinciale de la santé a publié le premier chiffre pour les cas diagnostiqués cliniquement, qui était de 10 567 lundi soir, mais il n’avait pas été ajouté aux nouveaux cas confirmés ce jour-là.

La commission a déclaré que les deux chiffres avaient été combinés à partir de jeudi, comme l’exige le plan de prévention, entraînant une augmentation soudaine du nombre de nouveaux cas confirmés.

Ce faisant, le nombre total de patients suspectés au Hubei a également chuté de manière significative au cours des derniers jours, passant de 16 687 le 10 février à 11 295 le 11 février et à 9028 le 12 février.

Les responsables de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont également déclaré jeudi qu’une augmentation du nombre de nouveaux cas de coronavirus en Chine reflétait une « définition plus large » de l’infection.

« Nous estimons actuellement que la nouvelle définition des cas confirmés élargit le filet et inclut non seulement les cas confirmés en laboratoire mais également les cas diagnostiqués cliniquement en fonction des symptômes et de l’exposition », a déclaré à Reuters le porte-parole de l’OMS, Tarik Jasarevic.

Zeng Guang, épidémiologiste en chef au Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, a indiqué au Global Times que cette augmentation était conforme aux attentes et que le changement des normes de diagnostic comblait une faille dans la propagation du virus.

Selon lui, il y a des cas où des patients suspects ont montré des symptômes typiques de la maladie, mais ils ne pouvaient pas être répertoriés et traités comme des patients confirmés car leurs résultats de test pour le virus n’étaient pas concluants.

La méthode de diagnostic couramment utilisée oblige les médecins à prélever des échantillons viraux dans la gorge ou les narines du patient. Cette approche est pratique mais produit des résultats moins précis que la méthode plus longue d’échantillonnage du poumon, où la densité de coronavirus est plus élevée.

Couplé à une offre limitée de kits de test et de main-d’œuvre pour les tests, certains médecins se sont appuyés sur des observations cliniques pour augmenter l’efficacité du diagnostic, a expliqué jeudi à des médias locaux Feng Zhanchun, professeur au Tongji Medical College de l’Université des sciences et technologies de Huazhong à Wuhan, dans la province du Hubei.

L’un des critères clés est de chercher des signes de pneumonie avec des tomodensitogrammes, a-t-il déclaré. Les méthodes de diagnostic combinées réduiront le temps d’attente pour la confirmation et le traitement des patients, ce qui contribuera à contenir l’épidémie.

Cependant, certains épidémiologistes ont souligné que la modification de la méthodologie statistique et des normes de diagnostic pouvait interférer avec les prédictions et les modèles analytiques précédents. Le personnel médical et les ressources pourraient également être limités en raison d’un afflux massif de nouveaux patients, ont-ils ajouté.

Une situation très difficile

Par rapport au reste de la nation, l’épidémie à Wuhan n’a pas encore été maîtrisée, et de nombreux défis et questions sans réponse demeurent, a fait savoir Chen Yi-xin, chef adjoint d’un groupe du gouvernement central chargé de guider le travail de lutte contre l’épidémie au Hubei.

Ces défis incluent une réponse médiocre, la lutte contre la désinformation, ainsi que l’évaluation du nombre total de patients infectés et le suivi de la propagation de l’infection, a-t-il déclaré lors d’une réunion mercredi.

Les trois priorités actuelles devraient être d’arrêter la croissance de nouveaux cas, de réduire le nombre total de patients et de contrôler les variables inattendues, a-t-il indiqué.

Les patients ne devraient pas avoir à attendre de lit et tous les cas suspects et confirmés devraient être mis en quarantaine, diagnostiqués et traités en temps voulu, a-t-il souligné.

Jeudi, le Hubei a également annoncé que les usines de la province ne reprendraient pas la production avant le 23 février et que les nouveaux semestres avaient été reportés indéfiniment pour tout le système éducatif.




Laisser un commentaire

x

Check Also

Avec la moitié de la Chine à l’arrêt, les ventes de véhicules s’effondrent de -92%

Les ventes de voitures en ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian