Accueil » Actualité » 2019-nCoV – Coronavirus : Plusieurs PDG d’entreprises et établissements français déclarent rester en Chine malgré l’épidémie

2019-nCoV – Coronavirus : Plusieurs PDG d’entreprises et établissements français déclarent rester en Chine malgré l’épidémie

En Chine, les efforts de prévention et de contrôle de l’épidémie du nouveau coronavirus battent leur plein. Les autorités chinoises ont déployé mardi de nouvelles mesures pour améliorer les taux d’admission et de survie des patients et réduire les taux d’infection et de mortalité dans la province centrale du Hubei et son chef-lieu Wuhan, durement touchés par le nouveau coronavirus. Davantage de mesures seront adoptées pour freiner la propagation de l’épidémie.

Dans le contexte actuel de l’épidémie, plusieurs dirigeants d’entreprises et d’établissements français installés en Chine ont exprimé, dans de récentes interviews accordées à China.org.cn, leur confiance en la Chine dans la lutte contre l’épidémie du nouveau coronavirus.

Rester en Chine malgré l’épidémie

Christophe Lauras, président de la Chambre de commerce et d’industrie de France en Chine (CCIFC), basé à Shanghai, n’est pas inquiet et a choisi de rester. « J’étais déjà en Chine pendant le SRAS et j’observe que la situation actuelle est moins critique et mieux gérée, donc je ne suis personnellement pas soucieux ». Dès le début de la crise, il a activé la cellule de soutien de la CCIFC dédiée aux entreprises franco-chinoises et a l’intention de la superviser jusqu’au retour à la normale.

« Quand on vient vivre dans un pays, c’est comme un mariage. On est là pour le bien, et puis pour les moments difficiles. Il y a eu des très bons moments depuis qu’on est arrivés. Des moments magnifiques. Et donc on ne va pas laisser nos amis chinois parce qu’il y a une épidémie en Chine », a souligné Kamran-Charles Vossoughi, PDG de Michelin Chine, qui vit actuellement à Shanghai. « À Shanghai, on reçoit même deux fois par jour des informations par Wechat, sur le téléphone, et par les autorités ! Ce ne sont pas des informations rapportées simplement sur des réseaux sociaux avec des fake news, c’est des informations pour se protéger ».

Pour Fabrice Megarbane, directeur général de L’Oréal Chine, rester en Chine est une décision toute naturelle. « Je trouve que rester avec nos équipes est une évidence pour moi pendant ce moment spécial ».

Bonne stratégie et mesures efficaces du gouvernement chinois

« Le gouvernement chinois a très rapidement détecté le foyer d’infection, qui est la ville de Wuhan et puis la province qui est autour, et derrière, toutes les régulations qui sont mises en place dans les grandes villes et à Wuhan, c’est pour confiner, réduire les mouvements, éviter les contacts, et je pense que ça, c’est la bonne stratégie », a souligné Kamran-Charles Vossoughi. « Je suis allé faire mes courses et j’ai vu des agents du gouvernement qui faisaient des mesures de température sur des employés de supermarchés. Ils ont demandé de désinfecter avant de fermer le supermarché. C’est très sérieux ».

« Michelin Chine a un employé qui ne pouvait pas se rendre à Wuhan pour aider ses parents âgés là-bas. Donc on s’est mobilisé sur Wechat pour demander de l’aide, et le lendemain matin – j’ai été impressionné que cela puisse arriver juste avec cette publication – il y a des gens qui ont apporté un petit déjeuner à ces deux personnes très âgées », a confié M. Vossoughi. « Et puis à midi, ses parents ont été admis aux urgences, et le soir il a été découvert que le père de notre employé était atteint par le virus. Malgré les difficultés qu’il y a aujourd’hui à Wuhan, ils l’ont hospitalisé. J’étais très touché ».

Fabrice Megarbane, s’est dit impressionné par la détermination, la vitesse, l’efficacité et la solidarité de la Chine et des Chinois pour éradiquer au plus vite la propagation du virus. Il a lui aussi salué les mesures prises par le gouvernement chinois. Pour lui, des faits tels que la construction d’un nouvel hôpital en seulement 9 jours montrent un gouvernement fort faisant des efforts décisifs en très peu de temps pour protéger ses citoyens. « Les Chinois s’unissent ensemble avec confiance pour lutter contre cette épidémie », a-t-il ajouté.

« Je pense que l’on va sortir de cette crise très vite et aussi vite qu’on y est rentrés, parce qu’on est rapidement entrés dans la gestion de crise avec des mesures efficaces, drastiques pour réduire les mouvements », a affirmé M. Vossoughi.

Solidarité face à l’épidémie

« Depuis notre démarrage (L’Oréal) en Chine il y a 23 ans, nous avons toujours eu à cœur de contribuer positivement à la société, et c’est tout naturellement que nous avons décidé très vite d’envoyer un signe de solidarité à la Chine en faisant une donation de 5 millions de yuans  (653 215,16 Euro)

pour la fondation de la Croix Rouge Chine afin d’aider la Chine à lutter contre le nouveau coronavirus », a fait savoir Fabrice Megarbane.

Michelin, installé en Chine depuis 30 ans, a également fait un don de 3 millions de yuans (391 846,08 Euro)

à la Wuhan Charity Federation. Avec son réseau TyrePlus, Michelin a d’ailleurs décidé de rendre des services gratuits pour tout véhicule sanitaire en besoin pendant cette période de crise. « On a une responsabilité sociale, au delà d’une entreprise qui est là pour faire du business », a souligné Kamran-Charles Vossoughi.




Laisser un commentaire

x

Check Also

Avec la moitié de la Chine à l’arrêt, les ventes de véhicules s’effondrent de -92%

Les ventes de voitures en ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian