Accueil » Actualité » USA: Moscou révise sa politique sécuritaire

USA: Moscou révise sa politique sécuritaire

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Évoquant la possibilité de l’apparition de missiles à portée intermédiaire en Europe, le vice-ministre russe des Affaires étrangères affirme que Moscou est prêt à négocier avec Washington sur l’extension du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI).

Mettant en garde contre les répercussions de la disparition du FNI, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov a fait noter que la partie américaine n’a jusqu’à présent fait aucun signe de bonne volonté.

« Nous avons demandé à nos homologues américains de ne plus perdre le temps alors qu’il n’en reste pas beaucoup. Nous devrions au moins préciser quelles sont nos décisions vis-à-vis du traité. Notre décision à cet égard est claire. Nous demandons une prolongation et le calendrier de cette prolongation devrait être revu. Cet important accord ne doit pas disparaître. Un tel acte est impardonnable et la communauté internationale s’en souviendra à jamais comme la disparition d’un des principaux piliers de la sécurité internationale », a-t-il martelé.

Le haut diplomate russe prévient que la Russie s’engage à prendre des mesures compensatoires si un missile à portée intermédiaire apparaît en Europe.

« Le déploiement de missiles à portée intermédiaire et à courte portée en Europe centrale et occidentale modifiera radicalement les conditions de sécurité pour la Russie et obligera Moscou à prendre des mesures compensatoires », a mis en garde Sergueï Ryabkov ce lundi 30 septembre dans un entretien à la revue International Affairs.

“Je pense que l’émergence de tels systèmes en Europe centrale mais aussi en Europe occidentale modifiera radicalement la situation du point de vue de la sécurité nationale”, a-t-il affirmé.

” L’émergence de telles armes couvrirait, par leur capacité de portée, une partie considérable du territoire de la Russie, au moins sa partie européenne à coup sûr. Si nous parlons du déploiement hypothétique de tels systèmes en Europe, celui-ci nécessiterait des mesures compensatoires de notre part “, a-t-il souligné.

« Le déploiement uniquement dans ces zones est absolument inutile, c’est pourquoi, il est nécessaire de rappeler les leçons de la crise des Caraïbes et de les rafraîchir en mémoire », a-t-il évoqué.

Selon Ryabkov, Moscou propose une alternative sous la forme d’un moratoire sur le déploiement de tels systèmes.

“Nous avons annoncé notre moratoire et estimons que des responsables politiques dans les pays de l’OTAN pourraient faire un pas similaire”, a-t-il dit.

“Ils nous disent tout le temps que l’OTAN est une alliance défensive. Nous lisons constamment les assurances que l’OTAN se bat pour la paix et est un garant de la sécurité. Alors, s’il vous plaît, chers Messieurs, montrez dans la pratique comment vous allez continuer à vous battre pour la paix “, a déclaré le haut diplomate russe, s’adressant à ses collègues occidentaux.

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

bouclier US: Poutine annonce la fin!

-- Temps de lecture: 2 minutes -- 0.0 00 La Russie se focalise ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian