Accueil » Actualité » Les USA à l’assaut contre l’Irak

Les USA à l’assaut contre l’Irak

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Les États-Unis ont transféré depuis la Syrie 50 soldats et une grande quantité d’armes et de munitions vers l’Irak.

Les forces militaires turques, épaulées par les tes terroristes de l‘Armée syrienne libre (ASL), ont lancé mercredi dernier une offensive dans le nord et le nord-est de la Syrie.

Cette agression a été lancée sous prétexte de nettoyer cette région de la présence des milices kurdes qu’Ankara qualifie de « terroristes ».

La semaine dernière, la Maison Blanche a annoncé dans un communiqué le retrait des troupes américaines du Nord de la Syrie affirmant qu’elles ne pouvaient pas défendre les Kurdes face à l’invasion turque. Et ce, alors qu’avant cette opération, les États-Unis étaient les principaux protecteurs de ces milices.

L’agence de presse officielle syrienne SANA a annoncé ce vendredi à midi qu’après l’offensive turque, une partie des troupes américaines ont quitté la Syrie en direction de l’Irak.

« Aujourd’hui, une cinquantaine de militaires américains ont été transférés de l’aéroport de Rahibah dans la ville d’al-Malakiya de la province syrienne de Hassaké dans le nord de la Syrie vers l’Irak », a précisé SANA.

La chaîne syrienne Al-Ikhbaria TV a pour sa part annoncé que les États-Unis avaient transféré leurs armes et munitions de la Syrie ver l’Irak via des avions de transport.

« Intervenir au Moyen-Orient fut la pire décision de l’histoire des États-Unis », a affirmé mercredi Donald Trump, trois jours après avoir annoncé le retrait des troupes américaines des zones proches de la frontière turque, dans le nord de la Syrie, a écrit Le Quotidien citant l’AFP.

« Les États-Unis n’auraient jamais dû aller au Moyen-Orient », a-t-il encore jugé mercredi. « Les guerres sans fin stupides sont terminées pour nous ! » « Nous ramenons désormais lentement et sûrement nos formidables soldats et militaires à la maison », a ajouté dans un autre tweet matinal le milliardaire républicain, selon lequel les conflits au Moyen-Orient ont coûté aux États-Unis quelque « 8 000 milliards de dollars » et des milliers de vie, ajoute la même source.

« Nous sommes partis en guerre en raison d’une assomption fausse et désormais avérée comme telle : des armes de destruction massive. Il n’y en avait aucune ! », a-t-il écrit à propos de l’intervention américaine en Irak en 2003 qui a coûté la vie à plus d’un million d’Irakiens et à près de 4 500 militaires américains.

Le jeudi 10 octobre, SANA a fait part du transfert d’une centaine de militaires américains du nord-est de la Syrie vers l’Irak.

Auparavant, les autorités syriennes avaient à maintes reprises conseillé aux kurdes affiliés aux États-Unis de négocier avec Damas et de ne pas entrer dans un jeu préalablement voué à l’échec. Mais ces milices restaient campés sur leurs revendications d’autonomie tout en menaçant parfois Damas d’opération militaire.

 

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

bouclier US: Poutine annonce la fin!

-- Temps de lecture: 2 minutes -- 0.0 00 La Russie se focalise ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian