Accueil » Actualité » Invasion turque: les Hachd en état alerte

Invasion turque: les Hachd en état alerte

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Le secrétaire général du mouvement de résistance irakien, Asaïb Ahl al-Haq, le cheikh Qais Khazali, a affirmé ce samedi 12 octobre que la situation créée à la frontière irako-syrienne du fait de l’action militaire turque en territoire syrien représentait un grand danger pour la sécurité nationale d’Irak.

« Ce dont nous sommes témoin à la frontière avec la Syrie à la suite des opérations menées par l’armée turque avec l’aide officielle des groupes armés constitue une menace directe pour la sécurité nationale irakienne », a averti le cheikh Qais Khazali.

« Le gouvernement et les services de renseignement irakiens doivent suivre de près ces évolutions et prendre au plus vite les mesures qui s’imposent », a-t-il souligné.
Dans la foulée, le Conseil de sécurité nationale irakienne, présidé par le Premier ministre, Adel Abdel Mahdi, a tenu une réunion pour faire le point sur la sécurité des frontières irakiennes, ainsi que sur les conséquences de l’l’intervention militaire au nord de la Syrie.”Lors de cette réunion l’accent a été mis sur le fait que la sécurité des frontières irakiennes soit assurée, conjointement, par les gardes-frontières, les forces de l’armée et les combattants des Hach al-Chaabi”, a précisé le service de presse du bureau du Premier ministre irakien.

Mercredi dernier, le p

résident truc Recep Tayyip Erdogan, a annoncé le commencement officiel de l’opérations militaire dans le nord de la Syrie, baptisée « Source de paix » sous prétexte de lutter contre Daech et les éléments du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan irakien).

Le président turc a également prétendu que l’autre objectif de cette opération était d’empêcher la création d’un corridor terroriste le long de la frontière méridionale de la Turquie et de ramener la paix dans l’est de l’Euphrate et le nord de la Syrie.

Les affrontements opposant les forces de l’armée turque et ses supplétifs aux éléments des Forces démocratiques syriennes (FDS) se poursuivent. Ces affrontements ont fait plusieurs victimes parmi les civils.

Le ministère turc de la Défense a annoncé ce samedi à midi avoir pris le contrôle de la ville de Ras al-Aïn dans la banlieue de Hassaké, mais les FDS ont démenti cette annonce.

L’invasion turque dans le nord de la Syrie a suscité un tollé international

 

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

Acte 48: le mouvement ne s’épuise pas

-- Temps de lecture: < 1 minute -- Devenue ce samedi 12 octobre ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian