Accueil » Actualité » Sanctions US renforcées, Cuba réagit

Sanctions US renforcées, Cuba réagit

Le Trésor américain a imposé, mardi 24 septembre, des sanctions à quatre entités, les accusant de transporter du pétrole et des produits pétroliers du Venezuela à Cuba et de continuer à contourner les sanctions américaines. Le président cubain a réagi en affirmant que son pays tiendrait tête aux pressions de la Maison Blanche. 

Depuis que les États-Unis ont imposé des sanctions à la société pétrolière d’État du Venezuela en janvier dernier, la société nationale d’importations et d’exportations du pétrole de Cuba et d’autres organisations de ce pays sud-américain continuent de contourner les sanctions en recevant des cargaisons de pétrole du Venezuela.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Manuchin, a annoncé que les États-Unis continueraient leur politique hostile contre le dirigeant vénézuélien, Nicolas Maduro.

Les organisations visées par les sanctions américaines comprennent la société chypriote Caroil Transport Marine Company, basée à Chypre, et trois groupes basés au Panama.

En réaction aux récentes sanctions américaines dont a fait l’objet le Venezuela, le président cubain a accusé les États-Unis de faire entrave au transport du pétrole vénézuélien vers Cuba.

Le président cubain, Miguel Diaz Canel, a accusé mardi les États-Unis de « chantage » pour empêcher l’exportation du pétrole vénézuélien à Cuba, qui fait face à de graves pénuries de carburant depuis environ sept jours.

« Ils [les Américains] essaient d’empêcher que le carburant du Venezuela atteigne Cuba, ils extorquent de l’argent à des entreprises qui ont des échanges commerciaux avec notre pays », a déclaré le président cubain sur le site officiel de Cubadebate.

Le Trésor américain a imposé mardi de nouvelles sanctions aux compagnies de navigation basées à Chypre et au Panama pour violer ce qu’il a nommé de violation des sanctions, visant la livraison de pétrole au Venezuela et à Cuba.

Miguel Diaz Canel a écrit sur Twitter: « Le gouvernement américain poursuit une politique cruelle et meurtrière en renforçant ses sanctions (en vigueur depuis des années) et son harcèlement financier tout en bloquant la livraison de pétrole à Cuba. » « Notre pays résistera et gagnera », a-t-il ajouté.

Cuba connaît depuis près de dix jours de graves pénuries de carburant, à cause des sanctions imposées ces derniers mois par les États-Unis aux navires pétroliers vénézuéliens.

Cela a abouti à la formation de longues files d’attente dans les stations-service du pays, mais lundi et mardi la situation semblait être un peu plus calme.

Toutefois, selon le ministre cubain de l’Intérieur, Betsy Diaz Velazquez, des mesures économiques urgentes avaient été prises sur l’approvisionnement alimentaire mais avaient affecté d’autres produits tels que le savon et la poudre à lessive.

Le président cubain a promis que les pétroliers arriveraient à la fin du mois de septembre dans le pays et que la situation redeviendrait normale en octobre.




x

Check Also

Idlib: Ankara a-t-il déjà lâché prise?

Les positions des terroristes d’origine ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian