Accueil » Actualité » Pas écolo, pas économique L’Union européenne prévoit d’augmenter son budget de jets privés de 50%

Pas écolo, pas économique L’Union européenne prévoit d’augmenter son budget de jets privés de 50%

-- Temps de lecture: 2 minutes --

L’Union européenne compte augmenter son budget de jet privés mis à disposition de ses hauts dirigeants de 50%. Celui-ci va passer de 7,14 et 10,7 millions d’euros hors taxes.

Dans un document publié le 18 septembre sur TedEuropa, la base de données sur les appels d’offres de l’Union européenne (UE), on apprend que cette dernière prévoit d’augmenter de 50% son budget d’avions privés pour ses plus hauts responsables.

Les sommes allouées à ces taxis de l’air vont ainsi être augmentées de 3,5 millions d’euros sur cinq ans, selon ce document, passant de 7,14 millions d’euros jusqu’ici à 10,7 millions d’euros hors taxes.

«Le contrat initial a été attribué pour un montant total de 7 140 000 euros couvrant toute la durée du contrat», peut-on lire dans le document qui explique que, «cependant, l’analyse des dépenses au cours de la période déjà écoulée a permis de conclure que ce seuil ne serait pas suffisant pour couvrir les besoins des institutions européennes jusqu’à la date d’expiration du contrat, à savoir le 30 avril 2021».

Le nouveau contrat a été conclu le 8 août 2019 et fait appel à trois sociétés européennes de jet privés : Abelag Aviation NV, basée à Wevelgem, en Belgique, Unijet SA, basée au Bourget, en France et Masterjet Aviação Executiva SA, à Lisbonne, au Portugal.

Leur mission, la «fourniture de services de transport avion-taxi (avions à réaction) à l’usage du président ou d’autres membres de la Commission européenne, pour la présidence du Parlement européen, pour le président du Conseil européen, pour le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et Politique de sécurité, ainsi que toute personne qui l’accompagne, principalement dans l’Union européenne».

Comme le note le site Politico.eu, qui a révélé le premier cette information, cette augmentation budgétaire apparaît comme paradoxale au regard des discours prônant une politique écologiste à l’intérieur de l’Union.

Miguel Arias Canete, commissaire européen chargé de l’action pour le climat et de l’énergie, a déclaré le 23 septembre lors du sommet américain sur le climat à New York que «l’UE a une histoire forte à raconter», ajoutant : «Nous sommes des leaders mondiaux du climat.»

Jean-Claude Junker a pris 25 fois l’avion en 2018

De son côté, la nouvelle présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, qui doit succéder à Jean-Claude Junker le 1er novembre, a promis de fixer un objectif de neutralité climatique pour l’UE à l’horizon 2050 et de relever l’objectif de réduction des émissions du bloc à l’horizon 2030 à au moins 50% par rapport aux niveaux de 1990.

Contacté par Politico, un porte-parole de la Commission européenne a rapporté que son président Jean-Claude Juncker avait pris 25 fois l’avion pendant l’année 2018, ainsi que pendant l’année 2017.

Cela étant, ce n’est pas la première fois que l’Union européenne est critiquée en matière d’écologie. La ratification du CETA, l’accord de libre échange entre l’Union européenne et le Canada a déclenché l’ire des agriculteurs, syndicats, associations ou personnalités politiques multipliant les critiques sur le traité et ses possibles conséquences en matière environnementale.

RT

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

bouclier US: Poutine annonce la fin!

-- Temps de lecture: 2 minutes -- 0.0 00 La Russie se focalise ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian