Accueil » Actualité » SANS RETOUR : La Troisième Guerre mondiale nucléaire (vidéo)

SANS RETOUR : La Troisième Guerre mondiale nucléaire (vidéo)

-- Temps de lecture: 4 minutes --

 

Sans Retour, est un documentaire (0h35) sorti en septembre 2012 au titre original Unsurvivable, qui met en garde l’humanité contre le danger mortel d’une possible Troisième Guerre mondiale nucléaire et de ses conséquences, dans un avenir proche. Lorsque l’on voit la géopolitique actuelle, les guerres partout, les menaces, les provocations, et la finance mondiale avec l’industrie des armes pour lesquelles les guerres les ont toujours enrichie, on est en droit de craindre le pire…

Ce documentaire fait état de ce que serait le résultat d’une guerre thermonucléaire sur la civilisation actuellement. Le sujet abordé peut paraître un peu dramatique, voire même catastrophiste, pourtant, la situation est vraiment instable.
A la suite de la diffusion de cette vidéo sur le sol américain, des personnalités du milieu de la sécurité intérieure ont d’ailleurs salué l’initiative. “La guerre nucléaire est la menace la plus importante à laquelle l’humanité fait face en ce moment même. Toutes les évaluations détaillées réalisées jusqu’à aujourd’hui montrent qu’une guerre nucléaire mènera à l’extinction de l’espèce humaine. Le film du LPAC est un rappel crucial pour le peuple américain du danger de guerre thermonucléaire”.
La crise qui se noue autour de la Syrie et de l’Iran est grave. Celle des missiles de Cuba en 1962 l’était aussi, même si différente, sauf que cette fois-ci, le président des États-Unis n’est pas John F. Kennedy.

De tous les périls que court l’espèce humaine par son inconscience, la guerre nucléaire et l’hiver nucléaire sont les plus graves, et de loin.  Les armes nucléaires actuelles bien plus redoutables que celle d’Hiroshima, tout comme les maladies, ont tendance à proliférer.
En cas de guerre nucléaire, les puissantes explosions au sol propulseraient de fines particules jusque dans la haute stratosphère. Les incendies massifs produiraient des fumées qui empêcheraient la lumière du Soleil d’atteindre la basse atmosphère annulant l’effet de serre. Il en résulterait un refroidissement planétaire considérable dont la durée se compterait en longues années, aboutissant à une planète sombre et glacée, sans oublier les retombées radioactives mortelles.
La dissuasion repose sur le fait que cela peut se produire, mais une seule fois suffit pour tout anéantir. Dans un monde nucléaire, se laisser entraîner dans une logique de guerre serait jeter l’humanité sur une voie sans retour. Les animaux, les plantes, c’est tout l’écosystème qui serait concerné.

Les États-Unis préparerait une solution finale à la crise au Moyen-Orient qui devrait aboutir à une guerre nucléaire en attaquant la Syrie et l’Iran avec des agents biologiques mortels ayant pour but de tuer des dizaines de millions d’innocents civils. Ces révélations effrayantes ont été possible après l’analyse du drône RQ-170 Sentinel capturé par l’Iran. En effet, ce drône est équipé d’un système d’aérosols très sophistiqué…
Le Président chinois a averti les États-Unis : “En cas d’une intervention militaire contre l’Iran, la Chine entrera immédiatement en guerre contre les États-Unis”. Le Président Hu Jin Tao a affirmé à son homologue russe et à son Premier ministre Vladimir Poutine, que la seule voie permettant de stopper une intervention militaire américaine contre l’Iran est une action armée. “On fera la guerre, même si cela déclenche la Troisième Guerre mondiale”, a-t-il affirmé.
De son coté, le Président Medvedev met en alerte le système nucléaire russe face au bouclier anti-missiles de l’OTAN. “La protection des armes nucléaires stratégiques de la Russie sera renforcée et les nouveaux missiles balistiques stratégiques embarqués seront équipés de systèmes avancés de pénétration de défense, ainsi que de nouvelles ogives très efficaces. Si ces mesures s’avèrent insuffisantes, la Fédération de Russie déploiera des systèmes modernes d’armes offensives à l’Ouest et au Sud, ainsi que des missiles Iskander dans la région de Kaliningrad. D’autres mesures seront prises et mises en œuvre si nécessaire”.

Max Gallo, de l’Académie française, entre-autres personnalités du même avis, disait en août 2012 sur cette guerre mondiale qui nous guette : “Certes, il est difficile d’en prévoir les formes, mais on sent bien que le monde est au travail pour accoucher d’un nouveau rapport de forces. Les organisations internationales, ONU, OMC, etc., sont impuissantes. La crise financière, la récession, les déficits, provoquent des conséquences de faillites, misère, chômage…, équivalentes à celles que produirait un conflit. Cette guerre monétaire et économique n’est pas une probabilité, mais un fait.
C’est le Moyen-orient qui est l’épicentre de cette situation mondiale. Tout y est réuni pour qu’un conflit déborde le cadre régional. Des puissances nucléaires sont en contact, comme Israël, le Pakistan, et peut-être bientôt l’Iran. Les frontières sont contestées, l’eau disputée, les antagonismes religieux sont séculaires, et le pétrole est un enjeu majeur, puisque là sont les grandes réserves.
Il y a également l’ombre menaçante d’un affrontement majeur entre la Chine et les États-unis, mais Il faut sans doute éviter le déterminisme. La raison, les solutions de compromis peuvent apaiser provisoirement les tensions”.

Les enjeux sont énormes. En effet, les théoriciens de la géostratégie du pire croient dur comme fer qu’il faut une Troisième Guerre mondiale pour rétablir l’équilibre financier dans les États surendettés de l’Occident en s’offrant l’opportunité d’une nouvelle guerre, ce qui permettrait de passer les dettes en pertes et profits. Des géostratèges américains avec à leur tête Zbigniew Kazimierz Brzeziński, ont réussi à convaincre la Maison Blanche que le monde meilleur qu’ils ont rêvé pour le peuple américain est menacé parce qu’il y aurait trop d’hommes sur la Terre.
La Troisième Guerre mondiale est alors devenue la solution unique à la crise dite de la dette. Tous raisonnent comme si aucune autre alternative existait. C’est ce qu’ils croient et ce qu’ils font croire aux peuples. Ayant très peu d’esprit critique à cause de manipulations médiatiques et d’instrumentalisations, la population pense que cette grande guerre qu’ils leur présentent n’est qu’une petite aventure, mais c’est un mensonge grave. Toute guerre de dimension internationale qu’ils déclencheraient concernerait toute la planète.
La folie des hommes, enfin d’une petite poignée seulement, sans scrupule et sans égard ni regard sur les 7 milliards d’humains innocents…

 

Évaluer cet article

x

Check Also

Guerre USA/Iran: Poutine se prononce

-- Temps de lecture: 2 minutes -- Une guerre entre les États-Unis ...

Guerre USA/Iran: avertissement chinois

-- Temps de lecture: 2 minutes -- La Chine a mis en ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian
error: © Copyright Cybercomnet, All Rights Reserved. !!