Accueil » Actualité » Syrie : les bombes US tuent encore

Syrie : les bombes US tuent encore

Au moins 14 civils ont été tués par des avions de la coalition dirigée par les États-Unis qui ont frappé la ville d’al-Shaafah, dans la province syrienne de Deir ez-Zor, située dans l’est du pays.

Ces derniers jours, beaucoup de civils ont été tués ou blessés dans la province de Deir ez-Zor par cette coalition dite anti-Daech.

Des sources locales, qui ont requis l’anonymat, ont indiqué à l’agence de presse officielle syrienne SANA que les frappes aériennes de ce dimanche soir avaient pris pour cible la ville d’al-Shaafah, située dans le district d’Abou Kamal, où 14 personnes ont été tuées.
PressTV-Syrie: l’Euphrate sous des bombes au phosphore
Des sources locales ont rapporté à Moscou que les États-Unis utilisaient des munitions au phosphore blanc contre l’est de l’Euphrate en Syrie.

Les sources ont ajouté que les victimes décédées appartenaient toutes à la même famille.

Cette attaque succède à celle d’hier, samedi 24 novembre, lancée sur des civils à Hajin où 20 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées par cette même coalition internationale dirigée par Washington.

Le 13 novembre, le ministère syrien des Affaires étrangères et des Expatriés a condamné une autre frappe aérienne de la coalition dirigée par les États-Unis contre la ville d’al-Shaafah, qui avait fait plus de 60 morts et blessés, affirmant que ce massacre témoignait clairement du fait les membres de l’alliance militaire n’avaient aucun sens des valeurs morales et des règlements internationaux.

Le ministère syrien s’était adressé dans deux lettres distinctes au secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, et au président en exercice du Conseil de sécurité des Nations unies, Ma Zhaox, appelant le Conseil à assumer ses responsabilités et à mettre un terme aux frappes aériennes de la coalition.

Il a également demandé à la communauté internationale de proposer un mécanisme indépendant et impartial pour enquêter sur les crimes commis par la coalition américaine en Syrie.

Les lettres indiquaient que la coalition américaine ciblait délibérément les civils syriens en utilisant des armes prohibées et notamment des bombes au phosphore blanc.

 

x

Check Also

Gilet jaune: les CRS prêts à utiliser leurs fusils?

En France, du nouveau dans ...

La Chine se prépare à la guerre

En Chine, le président chinois ...