Accueil » Actualité » Une offensive US contre Palmyre avortée

Une offensive US contre Palmyre avortée

Le ministère russe de la Défense affirme que des individus se réclamant du groupe « Les lions de l’Est », capturés par l’armée syrienne alors qu’ils s’apprêtaient à attaquer Palmyre, ont avoué avoir été entraînés et armés par des Américains près de la base d’al-Tanf, a rapporté Russia Today.

Le ministère russe de la Défense a annoncé que dans la matinée du 1er septembre les forces gouvernementales syriennes avaient capturé des individus se réclamant du groupe terroriste « Les lions de l’Est », alors qu’ils s’apprêtaient à commettre une attaque sur la ville de Palmyre.

Selon le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, les prisonniers ont avoué avoir été entraînés et armés par des instructeurs américains près de la base d’al-Tanf, dans le sud de la Syrie, près des frontières avec la Jordanie et l’Irak.

Le ministère russe de la Défense a affirmé que les individus avaient été capturés à 5 heures du matin (heure locale) dans le sud-est de la Syrie, lors d’affrontements entre les forces de l’armée syrienne et des éléments armés qui se dirigeaient vers Palmyre depuis al-Tanf. Le communiqué précise : « Deux terroristes ont été tués ; deux autres ont été arrêtés et interrogés. »

La ville antique de Palmyre avait été occupée par Daech en 2015 avant d’être libérée l’année suivante, une première fois, par l’armée syrienne appuyée par les forces armées russes.

En 2016, ce groupe terroriste a de nouveau occupé Palmyre jusqu’en mars 2017, date à laquelle l’armée syrienne a annoncé l’avoir reprise avec l’aide de l’aviation russe.

Moscou dénonce régulièrement la façon dont les terroristes profitent du paravent militaire que leur offre la présence américaine pour reconstituer leurs forces dans la région d’al-Tanf, où Washington a établi en 2016 une base militaire sans l’autorisation de Damas et en violation du droit international.

Un mois plutôt, Sergueï Roudskoï, commandant des opérations de l’armée russe, avait averti que le nombre de daechistes dans les régions proches d’al-Tanf, qui sont toujours contrôlées par les forces américaines, avait augmenté ces dernières semaines et que ces terroristes avaient l’intention de perpétrer des actes terroristes sur la route reliant Palmyre à Deir ez-Zor.

Les États-Unis ont occupé une zone d’environ 55 km autour de la base militaire d’al-Tanf, fournissant aux terroristes de nombreux équipements et une formation militaire.

 

x

Check Also

Gilet jaune: les CRS prêts à utiliser leurs fusils?

En France, du nouveau dans ...

La Chine se prépare à la guerre

En Chine, le président chinois ...