Accueil » Actualité » Trump déclare la guerre à l’Allemagne

Trump déclare la guerre à l’Allemagne

Le président américain Donald Trump, engagé dans une lutte sans merci contre son déficit commercial, a dit en avril à son homologue français Emmanuel Macron qu’il interdirait les voitures de luxe allemandes aux États-Unis, écrit le Wirtschaftswoche jeudi, citant plusieurs diplomates américains et européens.

Le président américain a déjà promulgué le 8 mars dernier des taxes de 25 % sur les importations d’acier et de 10 % sur celles d’aluminium, que les partenaires commerciaux des États-Unis contestent.

L’hebdomadaire économique allemand précise que Trump a déclaré à Macron qu’il s’emploierait à ce que plus aucune Mercedes ne roule sur la Cinquième Avenue à New York.

Au sein de l’Union européenne, l’Allemagne est le premier exportateur automobile vers les États-Unis.

Les importations de voitures de tourisme européennes par les États-Unis ont représenté 6,2 milliards d’euros en 2017, selon l’Association européenne des constructeurs d’automobiles (ACEA).

Les constructeurs allemands ont monté 804 000 automobiles aux États-Unis l’an passé et en ont exporté encore 657 000 vers l’Amérique du Nord à partir de l’Allemagne, selon la fédération professionnelle VDA.

Donald Trump a annoncé ce mois-ci qu’il avait demandé à son secrétaire au Commerce Wilbur Ross d’ouvrir une enquête sur les importations de voitures, de camions et de pièces détachées aux États-Unis, une initiative susceptible de déboucher sur l’imposition de droits de douane.

Berlin n’apprécie guère que Washington ait ouvert cette enquête, susceptible de déboucher sur des droits de douane pouvant atteindre 25 %, en invoquant, tout comme pour les droits de douane imposés sur l’acier et l’aluminium, le même motif de sécurité nationale.

Avec Reuters

 




x

Check Also

COVID-19 : la hausse du nombre total d’infections reste conforme aux attentes

La forte augmentation des cas ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian