Accueil » Actualité » Wahsington multiplie ses forces en Syrie

Wahsington multiplie ses forces en Syrie

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a déclaré qu’il s’attendait à voir une plus grande présence américaine en Syrie, où 2 000 soldats américains sont d’ores et déjà positionnés sans l’autorisation du gouvernement syrien.

Le secrétaire à la Défense américain, James Mattis, a annoncé vouloir multiplier le nombre des forces en Syrie. Il s’agit d’une nouvelle tentative pour faire avancer le projet anti-Assad de l’administration US. Cela, alors que Daech est mis au pas dans la quasi-totalité des principales provinces syriennes.

Mattis a prétendu, vendredi 29 décembre, que les États-Unis déploieraient plus d’entrepreneurs et de diplomates dans ce pays déchiré par la guerre, avec lequel Washington a suspendu ses relations diplomatiques.

Les allégations de Mattis semblent inciter la colère du gouvernement syrien qui qualifie toujours d’illégale la présence des États-Unis en Syrie sous couvert d’une prétendue coalition internationale contre Daech.

Mattis parle de la lutte des 2000 soldats US contre Daech sur le sol syrien dans le cadre de la “coaliton”, tandis que les terroristes sont toujours présents dans les provinces-clés du pays.

“Ce que nous ferons, c’est passer de ce que j’appellerais une offensive à une stabilisation… vous verrez plus de diplomates américains sur le terrain”, a lancé Mattis aux journalistes du Pentagone.

Le secrétaire à la défense avait précédemment souligné : ” La bataille contre Daech n’est pas terminée.”

Il a également prétendu que les diplomates et les sous-traitants pourraient entraîner les forces locales pour nettoyer les engins explosifs improvisés dans les anciens bastions de Daech et empêcher les terroristes de reprendre les territoires libérés.

Il n’a pourtant donné aucune information spécifique sur le nombre de diplomates américains qui allaient servir en Syrie ni sur le temps de leur présence dans ce pays.

Les déclarations du secrétaire à la Défense vont à rebours de celles d’un haut responsable américain qui a plaidé, dans une lettre à l’adresse de la soi-disant coalition anti-Daech en Syrie, pour la poursuite de l’opération militaire, pendant les trois premiers mois de 2018.

L’envoyé spécial américain auprès de la coalition internationale, le général Brett McGurk a par ailleurs signalé que les États-Unis avaient décidé de prolonger leur présence militaire en Syrie.

 

Évaluer cet article

x

Check Also

Maroc: Jerada s’embrase encore

-- Temps de lecture: 2 minutes -- Un grand nombre de citoyens ...

Pyeongchang: le coup raté de Washington

-- Temps de lecture: 1 minute -- Des responsables nord-coréens ont annulé ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian
error: © Copyright Cybercomnet, All Rights Reserved. !!