Accueil » Actualité » Que se passe-t-il au sein de Daech sans al-Baghdadi?

Que se passe-t-il au sein de Daech sans al-Baghdadi?

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Le chef du groupe terroriste Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, s’est réfugié dans un repaire isolé en Afrique.

Le quotidien britannique The Sun a publié, le mardi 23 janvier, un article dans lequel il s’est référé aux propos de Hicham al-Hachimi, un conseiller du gouvernement irakien au sujet des groupes terroristes.

« Tous les fondateurs du groupe terroriste Daech ont été abattus à l’exception d’al-Baghdadi qui vit dans l’ombre. Il a quitté l’Irak pour l’Afrique dans l’espoir de revivifier son groupe terroriste », a expliqué Hicham al-Hachimi.

« Sur les 43 principaux dirigeants de Daech, al-Baghdadi est le seul qui est en vie », a-t-il déclaré au quotidien britannique The Guardian.

« Sur les 79 hauts dirigeants, il n’en reste plus que 10. Les commandants de niveau intermédiaire changent constamment de poste en raison de la mort d’autres membres. Tous les six mois, ils changent de rôle, car les membres sont soit tués ou remplacés », a ajouté Hicham al-Hachimi.

Sameh Eid, expert égyptien pour les affaires des groupes terroristes, a déclaré qu’Abou Bakr al-Baghdadi se serait très probablement rendu en Afrique après l’effondrement de Daech en Irak et en Syrie.

Le chef de Daech Abou Bakr al-Baghdadi à Mossoul en 2014. ©AFP

Dans la foulée, Najeh Ibrahim, ancien leader du mouvement égyptien Gamaa al-Islamiya, a déclaré qu’al-Baghdadi pourrait être dans le nord du Tchad ou dans une zone frontalière entre l’Algérie et le Niger.

Selon les services de renseignement irakiens et européens, al-Baghdadi a vécu pendant la majeure partie des 18 derniers mois dans un village au sud de Baaj, dans le nord de l’Irak alors que les terroristes en fuite se déplaçaient entre Abou Kamal, une ville à la frontière irako-syrienne, et al-Shirqat, une ville située au sud de Mossoul.

Hicham al-Hachimi a expliqué : « Daech est dirigé actuellement par un gouvernement de l’ombre. De petites parties de la province d’al-Anbar et de la rive de l’Euphrate sont toujours contrôlées par les cellules dormantes de Daech, d’autant plus que la structure décisionnaire s’est effondrée. Ils n’organisent plus de réunions et s’ils le font, ils ne se réunissent jamais deux fois au même endroit. Ils ne se transmettent même plus de messages vocaux. Ils n’utilisent que Signal et Telegram (des applications cryptées) pour communiquer. Le nombre des éléments a été réduit de 50 %, les fonds principaux ne sont pas accessibles et le leadership n’a plus d’importance. »

Selon al-Hachimi, « un grand nombre d’éléments terroristes se sentent trahis après avoir été abandonnés par les dirigeants du groupe ».

« Ils avaient été chargés de se battre pour défendre Mossoul jusqu’à leur dernière goutte de sang, mais dès que les forces irakiennes se sont infiltrées dans Mossoul, Abou Bakr al-Baghdadi et ses proches ont fui la ville, laissant derrière eux les éléments de Daech », a-t-il déclaré.

Dans le même temps, une étude de l’armée américaine montre qu’Abou Bakr al-Baghdadi se serait caché dans une vallée de l’Euphrate, le long de la frontière avec la Syrie.

Évaluer cet article

x

Check Also

Afrin: exode massive de civils syriens

-- Temps de lecture: 1 minute -- Les dirigeants des milices kurdes ...

Bernard Monot: “Vers le pire krach financier de tous les temps !”

-- Temps de lecture: 1 minute -- Bernard Monot est député français ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian
error: © Copyright Cybercomnet, All Rights Reserved. !!