Accueil » Actualité » Corée du Nord : l’OTAN recule

Corée du Nord : l’OTAN recule

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Dans des déclarations alarmistes, le secrétaire général de l’Alliance transatlantique, Jens Stoltenberg, a mis en garde les pays de l’OTAN contre le risque d’une guerre avec la Corée du Nord.

Dans une interview accordée à l’agence japonaise Jiji Press, le chef de l’OTAN, qui a effectué une visite officielle au Japon, a souligné qu’il ne faut pas sombrer dans la guerre avec la Corée du Nord, car un tel conflit serait « catastrophique » pour le monde.

Plusieurs pays ont d’ores et déjà été mis en garde par l’OTAN concernant toute action militaire contre la Corée du Nord.

S’exprimant à l’occasion d’une autre interview, le chef de l’OTAN a précisé qu’ « aucun pays de l’Alliance n’est pour l’intervention militaire contre le régime de Pyongyang, car ils sont conscients des retombées catastrophiques d’une telle option. »

Le patron de l’OTAN qui est au Japon pour témoigner le soutien des Occidentaux à Tokyo et à Séoul, dans cette crise, a rappelé que d’autres membres du Conseil de sécurité dont la Russie, sont à la recherche d’une solution pacifique.

Le chef officiel de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord, Jens Stoltenberg. ©AFP

Jens Stoltenberg qui voulait avoir également un ton ferme et rassurant a précisé que l’OTAN serait prête à recourir aux initiatives « plus dures » contre la Corée du Nord, si ce dernier continue ses actions dangereuses.

«L’OTAN a la capacité de parer et de répondre à n’importe quelle menace venant de n’importe quel agresseur», a-t-il affirmé, le 29 octobre, comme le rapporte l’agence japonaise Jiji Press, cité par RT.

Les États-Unis ont selon lui, le droit de se défendre et de défendre leurs alliés face à la Corée du Nord.

La Corée du Nord a appelé il y a quelques jours les Américains à « prendre les menaces de Pyongyang au sérieux sur un essai nucléaire dans le Pacifique. »

La même réaction de la part du Japon et de la Corée du Sud.

Les deux pays voisins de la Corée du Nord ont mis en garde contre un éventuel essai balistique de Pyongyang simultanément avec le déplacement du président américain, Donald Trump dans la région.

Évaluer cet article

x

Check Also

Ghouta : échec du plan américano-israélien

-- Temps de lecture: 3 minutes -- La victoire fulgurante de l’armée ...

L’OTAN menace la Russie

-- Temps de lecture: 2 minutes -- Lors d’une conférence de presse ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian
error: © Copyright Cybercomnet, All Rights Reserved. !!