Accueil » Actualité » Un sous-marin US en Corée du Nord

Un sous-marin US en Corée du Nord

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Sur fond de tensions extrêmes entre Pyongyang et Washington, le sous-marin nucléaire américain Michigan (SSGN-727) entrerait dans le port de Busan, en Corée du Sud, d’ici la fin de la semaine, annonce le journal sud-coréen Chosun Ilbo.

L’USS Michigan de l’US Navy aurait été dirigé vers le port de Busan, dans le sud-est de la Corée du Sud, déclare le quotidien sud-coréen Chosun Ilbo se référant à ses sources militaires.

Selon le média, un groupe d’attaque composé de navires de guerre américains conduit par le porte-avions USS Ronald Reagan sera envoyé dans la péninsule coréenne la semaine prochaine, comme mesure préventive en cas de nouveaux essais de missiles balistiques en Corée du Nord.

Le sous-marin Michigan est équipé de 154 missiles Tomahawk qui peuvent réaliser « une frappe sur les sites nucléaires et de missiles de la Corée du Nord et du palais de Kim Jong-un », note le journal.

Le Chosun Ilbo suggère que le séjour du sous-marin nucléaire à Busan serait un signal d’avertissement de l’administration de Donald Trump à l’encontre les autorités nord-coréennes.

« À partir de la semaine prochaine, le sous-marin SSGN-727 fera preuve d’une ferme détermination à repousser les provocations de missiles nucléaires en Corée du Nord conjointement avec un groupe opérationnel des porte-avions nucléaires qui conduiront des exercices militaires américano-sud-coréens en mer, au large des côtes de la péninsule coréenne », indique le journal citant une source militaire.

Les informations du Chosun Ilbo confirment les paroles d’un fonctionnaire de la Défense sud-coréen qui avait annoncé qu’à la mi-octobre un groupe aéronaval de la marine américaine conduit par le porte-avions USS Ronald Reagan participerait à des manœuvres conjointes américano-sud-coréennes au large des côtes est de la Corée du Nord.

Les dirigeants nord-coréens affirment que la Corée du Nord dispose déjà d’un missile d’une portée de 3.000 km qui, une fois modernisé, pourrait atteindre le territoire des États-Unis.

Le membre de la commission des affaires étrangères de la Douma Anton Morozov, qui s’est rendu en Corée du Nord la semaine dernière au sein d’une délégation parlementaire, a fait savoir, suite à ses rencontres à Pyongyang, que les dirigeants nord-coréens se proposaient de moderniser leur missile en multipliant par trois sa portée afin qu’il puisse atteindre le territoire des États-Unis.

Source : Sputnik

Évaluer cet article

x

Check Also

Erdogan appelle l’OTAN à intervenir en Syrie

-- Temps de lecture: 2 minutes -- Les forces de l’armée turque ...

Merkel met en garde Washington

-- Temps de lecture: 2 minutes -- Alliés et rivaux des États-Unis ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian
error: © Copyright Cybercomnet, All Rights Reserved. !!