Accueil » Actualité » Pyongyang met en garde Washington

Pyongyang met en garde Washington

-- Temps de lecture: 2 minutes --

En allusion à de nouvelles manœuvres militaires entre les États-Unis et la Corée du Sud à partir de demain, 21 août 2017, un quotidien nord-coréen a averti que de telles provocations attiseraient le feu de la tension sur la péninsule coréenne.

Le journal d’État nord-coréen Rodong Sinmun a écrit que l’adoption des pires sanctions possible par Washington à l’encontre de la Corée du Nord et ses actes provocateurs ne ferait que monter la tension sur la péninsule coréenne.

L’éditorialiste a poursuivi que les manœuvres conjointes USA/Corée du Sud qui commenceraient le lundi 21 août et qui dureraient jusqu’au 31 août constituerait l’exemple le plus manifeste de l’hostilité américaine envers Pyongyang, sans manquer de rappeler que rien ne garantissait que cet exercice militaire ne se transforme en une guerre.

Base aérienne américaine sur l’île de Guam. ©Reuters

 

Dans ce droit fil, les États-Unis envisagent de renforcer leur capacité militaire sur l’île de Guam pour faire face à des éventuelles menaces de la part de la Corée du Nord.

La marine américaine a fait part de son projet d’améliorer les infrastructures existantes et à préparer de nouvelles facilités sur l’île de Guam qui possède une base navale et une base militaire américaine.

Le général David Berger, haut commandant de la marine américaine, a déclaré que cette décision qui impliquerait l’intégration de la base navale de Guam et de la base aérienne d’Anderson serait un grand pas dans le sens du renforcement du pouvoir américain sur l’île de Guam dans le Pacifique.

Il a également qualifié d’importante l’augmentation de 164.900.000 de dollars de budget consacré à ce projet destiné à renforcer les capacités des marines US en Asie-Pacifique.

x

Check Also

Les dernières évolutions survenues en Syrie: la reprise de Ghouta orientale est certaine

-- Temps de lecture: 3 minutes -- 0.0 00 Dans un récent ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian