Accueil » Actualité » L’OTAN provoque la Russie

L’OTAN provoque la Russie

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Ce lundi 31 juillet, les exercices militaires de l’OTAN baptisés « Noble Partner 2017 » ont commencé en Géorgie.

Selon l’agence de presse iranienne Tasnim News qui cite le journal russe Nezavisimaya Gazeta, la cérémonie officielle d’ouverture des manœuvres a eu lieu dimanche 30 juillet et les responsables de Tbilissi s’attendaient à ce que le vice-président américain, Mike Pence, y participe. Mais cet invité spécial a commencé juste ce lundi 31 juillet sa visite en Géorgie et pourra donc assister au déroulement de ces exercices militaires.

Le vice-président américain Mike Pence (D) et le Premier ministre estonien Juri Ratas (G), le 30 juillet 2017 à Tallinn. ©AFP

 

On sait également qu’environ 800 soldats géorgiens et 1600 soldats américains participent à ces exercices qui doivent durer jusqu’au 12 août. D’après l’AFP qui fournit ces détails, les manœuvres incluront également 400 militaires venus d’Arménie, d’Allemagne, de Slovénie, de Turquie, d’Ukraine et de Royaume-Uni.

Le ministre géorgien de la Défense, Levan Izoria, a qualifié de « sans précédent » l’ampleur de ces exercices, soulignant qu’ils allaient « manifester clairement le soutien à la Géorgie des pays membres de l’OTAN, en particulier les États-Unis », ajoute la même source.

Les sources d’information précisent aussi que Washington a envoyé des chars d’assaut M1A2 Abrams et des blindés M2 Bradley aux manœuvres Noble Partenaire 2017.

Bien que le vice-président US, Mike Pence, ait été absent aux cérémonies de lancement officiel de ces exercices militaires, son déplacement en Géorgie à cette occasion a été interprété comme un important signe d’appui américain à Tbilissi.

Le Premier ministre géorgien, Guiorgui Kvirikachvili (D) et le vice-président américain, Mike Pence. ©frontnews.eu

 

Le Premier ministre géorgien, Guiorgui Kvirikachvili, qui avait rencontré Mike Pence, il y a quelque temps, lors d’une visite à Washington, a mis beaucoup d’espoir dans le renforcement des liens bilatéraux, dans le sens de l’élargissement du partenariat stratégique des deux pays.

En plus, les positions antirusses du vice-président américain plaisent beaucoup aux responsables géorgiens. L’appui américain revêt ainsi une importance toute particulière pour les responsables de Tbilissi qui, dans la présence des militaires russes en Ossétie du Sud pour retracer les lignes frontalières, prétendent voir « une occupation rampante du territoire géorgien ».

En tout état de cause, les manœuvres de l’OTAN en Géorgie ne se passent pas sans la réaction de Moscou. À en croire les médias locaux, la Russie a déployé de lourds équipements et armements militaires, en république d’Abkhazie, république autonome au sein de la Géorgie qui est aujourd’hui un État indépendant autoproclamé. De même, dans l’autre république autoproclamée au sein du territoire géorgien, à savoir l’Ossétie du Sud, la Russie a organisé un exercice militaire local, pour montrer que le Kremlin reste sensible aux agissements militaires de l’OTAN tout près des frontières russes.

x

Check Also

L’OTAN met en garde Moscou

-- Temps de lecture: 2 minutes -- 0.0 00 L’Organisation du traité ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian