Accueil » Actualité » La fin du monde est à quelle heure? “On est vraiment dans la merde.”

La fin du monde est à quelle heure? “On est vraiment dans la merde.”

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Le hasard fait drôlement les choses.

Le 20 juin dernier, dans le magazine américain The Atlantic (le même numéro dans lequel on retrouve le texte dont je vous parlais récemment sur les démocrates et l’immigration), Mark Bowden signait un très long reportage sur la menace nucléaire nord-coréenne.

Le titre : « The Worst Problem on Earth. »

Le pire problème sur Terre.

À UNE DEMI-HEURE DE L’ENFER

Bowden n’est pas n’importe qui.

C’est l’un des meilleurs journalistes spécialisés en affaires militaires. C’est à lui qu’on doit le best-seller Black Hawk Down, sur le fiasco de l’armée américaine en Somalie — livre qui a été brillamment adapté au cinéma par Ridley Scott.

Si je dis que le hasard a un drôle de sens de l’humour, c’est que le 20 juin dernier, Bowden disait que bientôt, dans quelques années tout au plus, la Corée du Nord posséderait une flotte de missiles intercontinentaux capables de frapper les États-Unis.

Or, il y a deux jours, Sa Bedonnesse Kim Jong-What-the-Fuck a profité de la fête nationale des Américains pour effectuer le premier tir d’un missile intercontinental.

Quatorze jours seulement après la publication du texte de Bowden !

Si les Américains veulent empêcher la Corée du Nord de développer de tels missiles, ils doivent intervenir rapidement, écrivait le journaliste, dans The Atlantic. Le temps presse.

Eh bien, il est trop tard ! Nous sommes maintenant devant le fait accompli.

Ça ne prendrait que 30 minutes pour qu’un missile nucléaire lancé par le régime de Kim Jong-Coucou frappe le centre-ville de Los Angeles.

Rassurant, non ?

Pas étonnant que Bowden affirme que c’est le pire problème sur Terre, actuellement.

Pire que l’État islamique.

LA TEMPÊTE PARFAITE

Imaginez…

D’un côté, on a un dictateur complètement cinglé qui pète les plombs à la moindre provocation.

Et de l’autre, on a un président ignare et impulsif pour qui Twitter est une arme de provocation massive !

Daffy Duck contre Darth Vader.

On ne pourrait rêver d’un pire duo.

Bowden affirme que Kim Jong-Bozo ne pourrait jamais gagner une guerre nucléaire contre les États-Unis. Son armée et son arsenal ne font tout simplement pas le poids.

Mais qu’importe : une confrontation, même limitée, ferait des millions de morts en quelques minutes. La pire tuerie de masse de l’histoire de l’humanité, de dire Bowden.

Et la pire crise humanitaire, une fois la poussière radioactive retombée.

FAISONS SAUTER LA PLANÈTE !

Je ne veux pas être alarmiste, je ne suis pas un expert en relations internationales, mais la situation semble pire que la fameuse crise des missiles d’octobre, en 1962.

Au moins, les Russes souhaitaient que leurs enfants grandissent, comme les Américains.

Mais qui sait ce qui se passe dans la tête fêlée de Kim Jong-Fucked-Up ?

Le gars est peut-être assez sauté pour penser qu’il est capable d’annihiler la plus grande puissance de la planète.

Il se dit peut-être : « Mes jours sont comptés, tant qu’à sauter, je vais faire sauter tout le monde ! »

Surtout que Trump a récemment tweeté qu’il allait « décapiter » le régime nord-coréen. Comme si on annonçait ce genre d’opérations publiquement !

D’un côté, Nitro. De l’autre, Glycérine.

On est vraiment dans la merde.

Richard Martineau

 

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

La Belgique porte un coup au wahhabisme

-- Temps de lecture: 2 minutes -- Dans le but de réduire ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian