Accueil » Actualité » Daech revendique les 2 explosions en Égypte : des morts et des blessés !

Daech revendique les 2 explosions en Égypte : des morts et des blessés !

-- Temps de lecture: 3 minutes --

Au moins 26 personnes ont été tuées ce dimanche matin dans l’explosion d’une bombe près d’une église à Tanta, une ville de 400 000 habitants située dans le delta du Nil, au nord du Caire. L’explosion s’est produite alors que les Chrétiens célèbrent le dimanche des Rameaux.

L’explosion a également fait au moins 71 blessés, selon les médias d’ État égyptiens, dont certains commencent à publier des images des lieux.

Par ailleurs, certains rapports ont fait part d’une autre explosion à proximité d’un centre de formation de la police de la ville.

En décembre dernier, en pleine célébration religieuse, un attentat à la bombe avait fait au moins 25 morts dans une église copte orthodoxe, au Caire.

Selon des experts, après le « non » du Caire aux nouvelles aventures militaires des États-Unis en Syrie, certaines puissances cherchent à déstabiliser l’Égypte pour faire pression sur ce pays en raison de sa position envers la Syrie.

Une deuxième explosion a retenti près d’une église en Égypte, cette fois-ci dans la ville d’Alexandrie.

Un terroriste s’est fait exploser près de l’église Mar Morcos, à Alexandrie, dans le nord de l’Égypte, ce dimanche 9 avril.

Au moins onze personnes, dont un policier, ont été tuées et des dizaines d’autres blessées, selon un bilan provisoire.

Le pape copte Tawadros a participé aujourd’hui, dimanche 9 avril 2017, aux célébrations de la fête des Rameaux, tenues dans l’église Mar Marcos.

Plus tôt dans la journée, une première explosion s’est produite contre une église à Tanta, dans le delta du Nil, faisant au moins 26 morts et 71 de blessés.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a aussitôt ordonné l’ouverture au public des hôpitaux de l’armée en vue d’accueillir les blessés de cet incident.

Selon des experts, après le « non » du Caire aux nouvelles aventures militaires des États-Unis en Syrie, certaines puissances cherchent à déstabiliser l’Égypte pour faire pression sur ce pays en raison de sa position envers la Syrie.

Le groupe terroriste Daech a revendiqué les deux explosions qui se sont produites ce dimanche 9 avril en Égypte.

L’organe de propagande du groupe terroriste Daech, Amaq, a cité une source sécuritaire, disant que les attaques contre deux églises à Tanta et à Alexandrie avaient été perpétrées par des éléments affiliés au groupe Daech.

Dans la foulée, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a condamné les attentats ayant secoué Tanta et Alexandrie, disant que l’Égypte continuait de lutter contre le terrorisme.

Dans un communiqué, publié par le bureau du président égyptien, celui-ci a dénoncé les explosions terroristes de ce dimanche avant de présenter ses condoléances aux familles de toutes les victimes :

« Le terrorisme prend pour cible tous les Égyptiens, les Coptes chrétiens aussi bien que les musulmans, mais il ne pourra jamais affaiblir la volonté de la nation de lutter contre ce phénomène funeste. Ces actes terroristes exhortent, en effet, davantage les Égyptiens à œuvrer pour le renforcement de la sécurité et de la stabilité. »

Abdel Fattah al-Sissi a ensuite demandé à son Premier ministre et à tous les services de sécurité d’Égypte de se réunir en toute urgence pour examiner ces deux attentats terroristes.

Le pape copte Tawadros II, présent dans l’église au moment de l’explosion, à l’occasion des célébrations de la fête des Rameaux, a échappé à l’attentat. Son secrétaire affirme que le pape est saint et sauf.

Dans un autre attentat au Sinaï, une bombe, qui avait été placée dans une voiture de police, l’a fait exploser. Aucun bilan des victimes n’a encore été publié.

Par ailleurs, une voiture piégée a été découverte et neutralisée près du collège catholique Saint-Marc, à Alexandrie.

Ce dimanche 9 avril, une explosion de caractère terroriste s’est produite près d’une église à Tanta, située dans le delta du Nil.

Quelques heures plus tard, une deuxième explosion a retenti près d’une autre église, cette fois-ci dans la ville d’Alexandrie.

Sur le plan politique, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi, a dénoncé fermement le double attentat d’Égypte.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi. (Photo d’archives)

Bahram Qassemi a vivement dénoncé toute attaque visant les lieux de culte et les rassemblements de caractère religieux et confessionnel, sous un prétexte ou un autre.

« De tels attentats, visant les civils sans défense, ont pour objectif de semer la pomme de discorde parmi les adeptes des différentes religions révélées », a souligné le porte-parole de la diplomatie iranienne.

De son côté, le ministère syrien des Affaires étrangères a condamné les explosions terroristes qui se sont produites aujourd’hui dans deux villes d’Égypte.

Évaluer cet article

x

Check Also

L’allocution secrète de la reine Élisabeth II en cas de 3e guerre mondiale divulguée

-- Temps de lecture: 1 minute -- Dans l’éventualité d’une Troisième guerre ...

Ukraine: Le site Mirotvorets appelle à tirer sur les prêtres orthodoxes du Patriarcat de Moscou. « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre » – Winston Churchill

-- Temps de lecture: 3 minutes -- Depuis le coup d’État du ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian
error: © Copyright Cybercomnet, All Rights Reserved. !!