Accueil » Actualité » Bahreïn : cours martiaux pour les civils

Bahreïn : cours martiaux pour les civils

Le Parlement de Bahreïn a adopté un projet de réforme de la Constitution proposé par le roi Hamad Ben Issa Al Khalifa en vue d’accorder des prérogatives à l’appareil judiciaire et militaire pour juger des civils.

Selon l’agence de presse iranienne Fars, le projet de réforme de la Constitution, pour ce qu’on appelle la lutte contre le terrorisme, a été ratifié ce mercredi 22 février avec 31 voix pour et trois abstentions.

Selon le site web Bahrain Mirror, le chef de l’appareil judiciaire bahreïni présent au Parlement a déclaré que Bahreïn aurait dû apporter depuis longtemps des modifications constitutionnelles liées à l’appareil judiciaire et militaire. Il a ajouté que les crimes terroristes menaçaient les forces de sécurité générale et la Garde nationale du pays.

Le Parlement a apporté des modifications à l’article 105 qui dispose que le tribunal militaire doit seulement se pencher sur les crimes militaires que commettent les forces de la défense, la Garde nationale et les forces de sécurité générale et qu’il n’est pas compétent pour examiner d’autres affaires.

Selon ce rapport, l’adoption de cette réforme constitutionnelle autorise en fait la répression massive des opposants au gouvernement et leur jugement devant un tribunal militaire.

 




x

Check Also

Corées: Kim cumule les succès

Favorable à la politique de ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian