Accueil » Actualité » France la Poste : l’homme qui a sauvé la vie de sa collègue frappée d’un AVC suspendu de ses fonctions !!!

France la Poste : l’homme qui a sauvé la vie de sa collègue frappée d’un AVC suspendu de ses fonctions !!!

-- Temps de lecture: 2 minutes --
REPRÉSAILLES – En février dernier, une postière de Villeneuve d’Ascq faisait un AVC en plein service. Malgré son état, ses supérieurs lui avaient intimé de poursuivre sa tournée. Des secours avaient été dépêchés grâce au concours d’un autre employé qui, pour ce geste, a été mis à pied par l’entreprise.

Si Sébastien n’avait pas été là, son état aurait pu être bien plus grave. En février dernier, une employée de La Poste de Villeneuve d’Ascq, dans le Nord, faisait un AVC. Tout commence au réveil, lorsque Emeline Broequevielle ne se sent pas bien au réveil et envoie un SMS à sa supérieure “pour le prévenir” de son état. Mais son patron lui “met la pression” et lui demande de venir. Alors que son état s’empire, son collègue, syndicaliste et membre du CHSCT, insiste pour appeler les secours, malgré la mauvaise volonté apparente de la direction.

Il faudra trois heures après l’arrivée de la jeune femme pour que le téléphone soit décroché et que les secours l’amènent à l’hôpital. Dans l’établissement, le verdict tombe :  un AVC a touché le côté droit du cerveau ainsi que le coeur d’Emeline. Sauf que l’intervienton de l’homme a déplu à la direction… qui a décidé de le suspendre de ses fonctions.

Mon tort, c’est d’avoir été gênantSébastien Carré

“J’étais scandalisé par leur attitude, j’ai alors demandé un CHSCT (ndlr : comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ) extraordinaire et la réalisation d’une enquête pour faire la lumière sur ce qui s’était passé, a expliqué l’homme à Marianne. Quelques jours après avoir formulé cette demande, le directeur d’établissement m’a reçu pour me notifier une suspension de service sans aucun motif. Mon tort, c’est d’avoir été gênant.”

L’homme a été placé en garde à vue

La situation n’a alors fait que s’empirer, rapporte-t-il : “J’ai voulu m’accrocher et j’ai subi de nombreuses pressions, du chantage, une convocation en conseil de discipline pour avoir ‘déstabilisé les encadrants’… Et même une garde à vue de 30 heures après une plainte de ma direction pour harcèlement. On marche sur la tête ! […] J’ai sauvé une vie mais, au final, c’est moi qu’on essaie de tuer.” L’homme est désormais sans emploi.

Contactée par le magazine, La Poste a réfuté cette version des faits, expliquant que “cette nouvelle procédure disciplinaire est sans rapport avec l’accident de santé de sa collègue”. “Sébastien Carré a fait l’objet, depuis près de dix ans, de plusieurs mesures disciplinaires”, a-t-elle affirmé.

Évaluer cet article

x

Check Also

Afrin: exode massive de civils syriens

-- Temps de lecture: 1 minute -- Les dirigeants des milices kurdes ...

La Russie accroît ses réserves en or

-- Temps de lecture: 2 minutes -- Le président russe a ordonné ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian
error: © Copyright Cybercomnet, All Rights Reserved. !!