Accueil » Actualité » Boko Haram se sert dans l’arsenal de l’armée

Boko Haram se sert dans l’arsenal de l’armée

-- Temps de lecture: 2 minutes --

L’armée nigériane a reconnu que certains de ses officiers vendaient des armes et des munitions aux terroristes de Boko Haram, a rapporté The Associated Press.

En dépit des efforts du gouvernement nigérian, la corruption endémique à laquelle le pays est confronté inhibe la lutte contre les terroristes takfiristes de Boko Haram.

Cet aveu intervient trois semaines après que l’armée nigériane a annoncé que 16 de ses officiers et de ses soldats allaient passer devant la court martiale pour faute grave. Les faits reprochés incluaient le vol et la vente de munitions à Boko Haram.

Le major général Lucky Irabor, commandant des opérations au nord-est du Nigeria, avait déclaré jeudi que plusieurs soldats vendaient des armes et des munitions à Boko Haram. Il s’était toutefois abstenu de donner plus de détails.

Mais selon des soldats s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, plusieurs officiers de haut rang seraient également impliqués dans le trafic.

Un soldat a confié à The Associated Press que son général de brigade faisait partie des officiers incriminés et que son procès se déroulait en secret dans une ville du nord-est du pays. L’armée enquête sur la disparation de 21 canons antiaériens qu’aurait reçu cette année sa brigade d’artillerie.

En outre, plusieurs officiers militaires en fonctions ou à la retraite sont soupçonnés d’avoir détourné plusieurs centaines de millions de dollars destinés à lutter contre l’insurrection terroriste.

L’un d’eux, le général Alex Badeh, l’ancien chef d’état-major de la défense qui avait été renvoyé de son poste par le président Muhammadu Buhari, a été accusé devant la Cour suprême du Nigeria d’avoir volé l’équivalent de 24 millions de dollars destinés au salaire des troupes.

Des groupes associatifs demandent que l’on examine le cas de l’actuel chef d’état-major des armées, le général Tukur Buratai, qui aurait acheté comptant deux propriétés d’une valeur de 1,5 million de dollars à Dubaï.

Plus de 20.000 personnes ont été tuées depuis le début de l’insurrection du groupe takfiriste Boko Haram, dans le nord du Nigeria et plusieurs pays limitrophes.

 

Évaluer cet article

x

Check Also

Afrin: exode massive de civils syriens

-- Temps de lecture: 1 minute -- Les dirigeants des milices kurdes ...

Bernard Monot: “Vers le pire krach financier de tous les temps !”

-- Temps de lecture: 1 minute -- Bernard Monot est député français ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian
error: © Copyright Cybercomnet, All Rights Reserved. !!