Accueil » Actualité » La Turquie va relâcher 38,000 prisonniers pour faire de la place aux responsables du coup d’état

La Turquie va relâcher 38,000 prisonniers pour faire de la place aux responsables du coup d’état

La Turquie a publié un décret pour la libération conditionnelle de 38,000 prisonniers dans un geste apparent de faire de la place pour les milliers de personnes arrêtées dans le cadre d’une enquête sur le coup d’Etat manqué du mois dernier.

Le décret, annoncé par le ministre de la Justice du pays, permet la libération des détenus à qui il ne reste que deux ans ou moins pour servir de leur peine.

Il permet également aux condamnés qui ont purgé la moitié de leur peine de prison d’être admis en liberté conditionnelle.

Toutefois, les personnes reconnues coupables d’assassinat, de violence domestique, de violence sexuelle ou de terrorisme et d’autres crimes contre l’État seront exclues.

Les mesures ne seront pas applicables pour les crimes commis après le 1er Juillet, à l’exception des personnes plus tard reconnues coupables d’implication dans le coup d’état du 15 Juillet.

Le ministre de la Justice Bekir Bozdag a déclaré sur son compte Twitter que la mesure conduirait à la libération d’environ 38,000 personnes.

Il a également insisté sur le fait que ce n’était pas une amnistie, mais une libération conditionnelle des prisonniers.

Le gouvernement a déclaré que le putsch manqué, qui a conduit à au moins 270 morts, a été réalisé par des adeptes du mouvement dirigé par le musulman et américain Fethullah Gulen qui a infiltré plusieurs institutions étatiques et militaires.

M. Gulen a nié toute implication dans le coup d’état, mais la Turquie a exigé son extradition aux Etats-Unis.

Plus de 26,000 personnes sont détenues par le gouvernement turc et 8000 autres sont l’objet d’une enquête, selon le ministre de la Justice du pays.

Des milliers d’enseignants, de juges, de fonctionnaires et d’agents de police ont été arrêtés, ainsi que des journalistes et universitaires et plus de 130 médias ont été fermés définitivement.

Source: Independent.co.uk




x

Check Also

Bernard Monot: “Vers le pire krach financier de tous les temps !”

Bernard Monot est député français ...

#je-suis-chez-moi