Accueil » Actualité » Le meurtre de la députée britannique

Le meurtre de la députée britannique

-- Temps de lecture: 1 minute --

Au lendemain du meurtre, la police britannique commence l’enquête sur la piste de l’extrême droite concernant le meurtrier présumé, Tommy Mair.

Selon un groupe américain de défense des droits civiques, le suspect serait un « partisan dévoué » d’un groupe néonazi basé aux Etats-Unis.

Thomas Mair, montrée sur une photo en veste militaire avec une casquette blanche, aurait dépensé plus de 550 euros dans des ouvrages du groupe qui appelle à la création d’un pays peuplé exclusivement de blancs.

La police a même retrouvé à son domicile un manuel pour fabriquer des pistolets. Elle a par ailleurs confirmé que l’attaque avait bien été ciblée et que le tueur avait tiré sur la députée avant de la poignarder alors qu’elle gisait sur le sol.

Jo Cox était un fervent défenseur de la cause des réfugiés et de l’Union européenne. Son assassinat pourrait sans doutre servir la cause des anti-Brexit qui s’opposent à une sortie de la Grande Bretagne de l’UE alors que les sondages donnent le “oui” gagnant.

Hier vendredi, le Premier ministre britannique, David Cameron s’est rendu dans la circonscription de la députée, à Birstall, et a déclaré : « Là où nous voyons de la haine, là où nous voyons des divisions, nous devrions les chasser de notre vie politique, de notre vie publique, de nos communautés ».

Le meurtre de Jo Cox, députée travailliste de 41 ans et mère de deux jeunes enfants, a provoqué une grande émotion au Royaume-Uni où la campagne pour le référendum a été suspendue. Cette campagne sur le Brexit devrait reprendre lundi.

 

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

La nouvelle chef de la CIA accusée de torture

-- Temps de lecture: 2 minutes -- 0.0 00 Dans la foulée ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian