Accueil » Actualité » Ukraine : Augmentation des affrontements entre radicaux nationalistes et soldats des FAU

Ukraine : Augmentation des affrontements entre radicaux nationalistes et soldats des FAU

-- Temps de lecture: 4 minutes --

Malgré le cessez-le-feu, l’armée ukrainienne a augmenté quotidiennement le nombre de bombardements de la République populaire de Donetsk. Au total, durant la semaine écoulée, les punisseurs ont bombardé 802 fois le territoire de la République, y compris 663 fois avec des armes lourdes.

Les bombardements les plus intenses ont été menés, comme vous pouvez le voir sur la carte, contre les localités situées sur la ligne de contact, en direction de Gorlovka et Donetsk.

Suite à ces bombardements, quatre soldats des forces armées de la RPD sont morts et quatre autres sont blessés.

Lors du travail de la MSS de l’OSCE sur le territoire contrôlé par les FAU, l’absence des armes suivantes dans les sites de retrait a été enregistrée :
– 67 chars d’assaut ;
– 10 lance-roquettes multiples Ouragan de 220 mm;
– 2 canons antichars MT-12 Rapira de 100 mm ;
– 6 canons antichars D-48 de 85 mm ;
– 8 canons antichars D-44 de 85 mm ;
– 20 mortiers de 82 mm et 120 mm.

En outre, d’après nos services de renseignement, l’ennemi a augmenté ses forces et ses équipements tout le long de la ligne de contact.
– Dans la direction de Donetsk, nous avons détecté l’arrivée de deux bataillons de chars d’assaut et d’infanterie motorisée, une batterie de systèmes d’artillerie motorisés Akatsia de 122 mm, une division d’obusiers MSTA-B de 152 mm, deux batteries d’obusiers D-30 de 122 mm, environ 300 soldats du bataillon de volontaires de la police spéciale Lvov et 150 soldats du bataillon Aïdar ;
– Dans la direction de Gorlovka, nous avons détecté une compagnie de chars d’assaut, une batterie de systèmes d’artillerie mécanisés Gvozdika de 122 mm, une division d’obusiers D-30 (122 mm) et D-20, et une batterie de mortiers de 120 mm ;
– En direction de Marioupol, nous avons détecté un bataillon de chars d’assaut, une division de systèmes d’artillerie mécanisés Akatsia de 152 mm, une batterie d’obusiers MSTA-B de 152 mm, une division d’obusiers D-30 de 122 mm, deux lance-roquettes multiples Grad et deux véhicules de combat d’infanterie.

Tout l’équipement ukrainien déplacé est soigneusement camouflé.

Nous avons aussi détecté le déplacement de deux bataillons (chars d’assaut et infanterie motorisée) et d’une division de réaction rapide d’artillerie dotée de lance-roquettes multiples Grad de la région de Zaporojié vers la ligne de contact.

Ces faits montrent l’intention de l’armée ukrainienne de briser les accords de Minsk et de commencer un nouveau bain de sang dans le Donbass.

D’après nos sources sur le terrain, il y a eu une augmentation des vols d’armes, de munitions et d’équipement militaire par les soldats de l’armée ukrainienne, qui ont pris récemment une ampleur massive.

Par exemple, le bureau du procureur militaire ukrainien a ouvert des procédures pénales pour vol par les soldats des FAU, de pièces d’avions Su-24M et Su-24MR stationnés à l’aéroport de Gayok. Depuis le début de l’année, 150 éléments permettant de déterminer le poids et la position de l’avion en vol, des systèmes de vision et de navigation, ainsi que des composants d’équipement électronique de 10 avions ont été volés.

Si un vol de cette envergure a lieu dans les sites ukrainiens stratégiquement importants et protégés, je vous laisse imaginer l’ampleur du pillage des biens militaires dans les unités présentes dans la zone de la soit-disant OAT.

Nos services de renseignement continuent d’enregistrer une aggravation claire des affrontements entre soldats nationalistes et soldats des forces armées ukrainiennes.

D’après nos données, dans les unités de la 36e brigade d’infanterie de marine, ainsi que dans les 54e, 72e, et 81e brigades, des affrontements ont lieu entre radicaux officiellement intégrés dans les FAU et les soldats ordinaires de l’armée ukrainienne à cause de la haine des nazis contre la Grande Victoire. En particulier, près de Marioupol, suite à un affrontement avec les nationalistes, sept soldats de la 36e brigade d’infanterie de marine et cinq nazis du régiment Azov ont été blessés, et un soldat de marine est mort après avoir reçu des blessures au couteau.

Dans la 54e brigade mécanisée, suite à un affrontement avec les nationalistes qui ont attaqué les soldats des FAU à cause d’une accusation de séparatisme, cinq soldats ont été blessés, et six autres sont en fuite.

Dans la zone de la localité de Volnovakha, les soldats de Secteur Droit ont brûlé une tente avec des soldats de la 72e brigade des FAU à l’intérieur. Trois soldats sont morts de leurs brûlures et 11 ont été amenés dans des centres médicaux.

Dans la zone de la localité d’Avdeyevka, dans la nuit du 8 au 9 mai, des nationalistes du 24e bataillon Aïdar en état d’ébriété ont tiré sur les positions des forces armées ukrainiennes, tuant deux soldats de la 81e brigade. Chacun de ces faits est soigneusement dissimulé à la communauté internationale afin de ne pas faire éclater la situation précaire du pays.

Tous ces faits nous convainquent de l’absence d’unité dans les forces armées ukrainiennes et de l’augmentation de la haine envers les nationalistes ukrainiens dans le milieu militaire. La morgue des radicaux se transforme en humiliation des soldats des FAU, avec les tortures et les meurtres de personnes, dont les nationalistes ne portent pas la responsabilité sous les autorités actuelles.

De plus, nos services de renseignement ont enregistré le fait que les unités ukrainiennes nazies ont été impliquées dans la répression des rassemblement pacifiques de la population qui ont eu lieu le 9 mai dans des villes comme Marioupol, Slavyansk, Kramatorsk et d’autres localités occupées par les forces armées ukrainiennes. D’après des informations dont nous disposons, pour interrompre la célébration du Jour de la Victoire dans la ville de Marioupol, les services de sécurité ukrainiens ont miné la zone près du monument aux victimes du fascisme et étaient prêts à le faire exploser avec les civils, dans le cas où la situation n’aurait pas été sous contrôle des soldats ukrainiens. Seuls les représentants du SBU et les soldats du bataillon Azov impliqués dans la préparation de l’attaque terroriste étaient conscients du fait qu’une bombe se trouvait là. Les punisseurs ukrainiens sont prêts à prendre des mesures aussi violentes pour disperser les manifestants pour une seule raison – ils n’ont aucune considération pour ces personnes.

Je pense que la population ukrainienne sera bientôt lassée de cela, et que nous observerons un renversement brutal du pouvoir ukrainien qui a envoyé des milliers de soldats à l’abattoir et qui est prêt à en envoyer des milliers d’autres s’il n’est pas stoppé !

De mon côté, je vous assure que les unités de la RPD sont prêtes pour la bataille et peuvent repousser toute tentative de l’ennemi de prendre nos terres. »

Commandant du commandement opérationnel des forces armées de la RPD, major-général Denis Sinenkov, traduction officielle depuis l’anglais par Christelle Néant

DONi

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

Des élus passent la nuit dehors près de SDF… mais tous n’ont pas bénéficié de l’opération (VIDEO)

-- Temps de lecture: < 1 minute -- Pour alerter sur le sort ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian