Accueil » Actualité » Pourquoi une force spéciale US en Syrie?

Pourquoi une force spéciale US en Syrie?

Barack Obama a pris la semaine dernière la décision d’envoyer 250 forces américaines de plus en Syrie. Washington prétend que le but poursuivi est « d’augmenter l’efficacité de la coalition anti-Daech ».

Lavrov qui donnait un entretien au journal suédois, Dagens Nyheter a déclaré que les actions des Etats-Unis en Syrie sont illégales.

« Le fait qu’ils entrent de manière illégale en Syrie montre en premier lieu que les Américains veulent dire avec un langage de force que le président actuel (Assad) est le chef d’un “régime illégal”. Secundo, je trouve que cela montre qu’ils veulent se garder la possibilité d’utiliser la coalition non seulement pour lancer des attaques sur les positions terroristes mais aussi de manière très probable, sur les forces du gouvernement syrien pour qu’il soit renversé, tout comme ils l’ont fait d’ailleurs en Libye ! », a-t-il avancé.

Le gouvernement américain a constitué en 2014 une coalition dans le but d’« affaiblir voire au plus, détruire Daech ». Cette coalition dirigée par les Etats-Unis a commencé depuis et sans permis préalable à mener des offensives sur le sol syrien.

Alors qu’il avait annoncé à ce moment-là qu’il n’avait nulle intention d’envoyer des troupes au sol irakien et syrien, on constate ces derniers mois que Washington agit de manière très progressive.

Outre les déclarations de Lavrov, le ministère russe des Affaires étrangères a publié aujourd’hui un communiqué dans lequel il qualifie l’envoi des troupes américaines en Syrie d’atteinte à la souveraineté de ce pays.

La réaction syrienne ne s’est pas faite aussi attendre : le ministre syrien des Affaires étrangères a condamné cette attaque flagrante qui est une intrusion dangereuse et une atteinte à la souveraineté syrienne et aux lois internationales. Il a demandé à la communauté internationale de faire ce qui était possible pour arrêter cette agression.

Par ailleurs, les autorités de Moscou ont annoncé que toute activité militaire devait passer par le biais du pouvoir à Damas en demandant à Washington de préciser l’objectif poursuivi.

.




x

Check Also

Europol met en garde contre le retour des daechistes

Dans un entretien avec l’Associated ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian