Accueil » Actualité » Panama papers : Une fuite massive révèle les avoirs de personnalités

Panama papers : Une fuite massive révèle les avoirs de personnalités

 

On notera que l’Open Society Foundations ainsi que USAID sont les soutiens financiers du consortium des journalistes d’investigation OCCRP à l’origine de l’affaire Panama Papers

————-

C’est la plus grande fuite de documents confidentiels de l’histoire. Elle révèle les noms de criminels, de sportifs, d’hommes d’affaires et de politiques, qui ont créé ou utilisé des sociétés offshore. Plus de 11 millions de données secrètes ont pu être consultées et analysées par 380 journalistes du monde entier.

————-

Un consortium de journalistes, dont l’enquête a duré presque une année, précise que plus de 214.000 entités offshore apparaissent dans ces documents liés à plus de 200 pays et territoires à travers le monde. Parmi les personnes citées, Jérôme Cahuzac, Michel Platini, Lionel Messi et une douzaine de chefs d’État.

panama

Ce sont le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) de Washington et le journal allemand Süddeutsche Zeitung, destinataires de la fuite, qui révèlent une nouvelle liste de propriétaires de comptes off-shores. Le collectif de journalistes aurait eu accès aux 11,5 millions de documents contenant les noms de nombreuses grandes personnalités liées au monde des comptes off-shore du père du premier ministre britannique David Cameron, de la fille de l’ancien premier ministre chinois Li Peng et d’autres proches de haut-responsables d’Argentine, du Maroc, d’Egypte, du Ghana, d’Afrique du sud, de Côte d’Ivoire, de Guinée, du Pakistan, de l’Azerbaïdjan, d’Espagne, et de Malaisie. […]

Une enquête réalisée par plus de 100 journaux a dévoilé dimanche des avoirs dans les paradis fiscaux de 140 responsables politiques ou personnalités de premier plan, parmi lesquels le cercle rapproché du président russe Vladimir Poutine, ou les footballeurs Michel Platini et Lionel Messi.

À l’issue d’une enquête qui aura duré presque une année, Le Monde, associé à 106 autres rédactions dans 76 pays et coordonnées par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) de Washington, ainsi que le journal allemand Süddeutsche Zeitung, destinataire de la fuite, ont révélé dimanche une nouvelle liste de propriétaires de comptes off-shore. Le collectif de journalistes a eu accès aux 11,5 millions de documents contenant les noms de nombreuses grandes personnalités liées au monde des comptes off-shore.

À l’origine de ces révélations, les archives d’un cabinet d’avocats panaméen, Mossack Fonseca, spécialisé dans la domiciliation de sociétés offshore depuis la fin des années 1970, qui auraient permis à plus de 300 journalistes d’établir des listes précises. Ces «Panamapapers» révèlent que des milliers de personnes anonymes, une dizaine de chefs d’État, des milliardaires célèbres, des grands noms du sport et certaines célébrités auraient recouru aux mêmes montages offshores pour dissimuler leurs actifs.

«C’est un crime, un délit», a déclaré à l’AFP Ramon Fonseca Mora, directeur et un des deux fondateurs de Mossack Fonseca, après la divulgation de ses archives. «C’est une attaque contre Panama car plusieurs pays n’apprécient pas que nous soyons très compétitifs pour attirer les entreprises», poursuit l’homme de 64 ans. «Il y a deux manières de voir le monde: la première est d’être compétitif et la seconde de créer des impôts», a-t-il déclaré, ajoutant qu’«il y a une guerre entre les pays ouverts, comme le Panama, et les pays qui taxent de plus en plus leurs entreprises et leurs citoyens».

Le Figaro

x

Check Also

Les missiles US menacent les Russes en Syrie

La Russie a mis en ...

Afrin: exode massive de civils syriens

Les dirigeants des milices kurdes ...