Accueil » Actualité » Nucléaire: la Corée du Nord tempère

Nucléaire: la Corée du Nord tempère

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Le ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Su yong a affirmé que son pays stopperait tout essai nucléaire si la Corée du Sud et les Etats-Unis ne procédaient plus chaque année à la démonstration de leurs forces, a rapporté Associated Press.

Il a ajouté que ce sont les politiques américaines qui ont poussé la Corée du Nord à entreprendre la construction d’armes atomiques.

Ri Su yong a poursuivi en disant que les armes atomiques créaient une capacité de dissuasion pour la Corée du Nord et que son pays avait le droit de disposer de telles armes face aux Etats-Unis et à la Corée du Sud et qu’eu égard les pressions internationales, la Corée du Nord n’affaiblira pas sa position.

Néanmoins, Yang a bel et bien affirmé qu’un arrêt des exercices américano-sud-coréens pouvait aider à réduire les tensions : « Arrêtez les exercices de la Guerre atomique dans la péninsule coréenne et là, nous arrêterons nos essais nucléaires. »

Les Etats-Unis et le Conseil de sécurité de l’ONU ont monté de plusieurs crans la pression contre ce pays de l’est asiatique depuis le début de l’année et depuis que la Corée du Nord a procédé à un nouvel essai nucléaire.

Le Conseil de sécurité a pris il y a trois mois une résolution prévoyant de nouvelles sanctions contre des institutions et des autorités nord-coréennes.

En octobre 1994, la Corée du Nord et les Etats-Unis ont signé un accord-cadre prévoyant une modification des installations nucléaires de Pyongyang de telle manière que le pays ne puisse pas accéder dans un futur proche à l’arme nucléaire. En contrepartie, l’Amérique garantissait à la Corée une aide économique, une levée des sanctions et une normalisation des rapports entre les deux pays.

L’opposition du Congrès contrôlé par les républicains contre cet accord signé par le gouvernement démocrate de Bill Clinton et le non respect de ses promesses par Washington, ont fait que Pyongyang se délie finalement de ces engagements et que les nord-coréens reprennent leurs activités nucléaires de nouveau.

La Corée du Nord qui était partie prenante au Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP) s’est retirée de ce traité le 10 janvier 2003 car elle avait été accusée de mener un programme clandestin depuis au moins 1989.

En 2005, Pyongyang a même déclaré avoir accédé à la bombe atomique ; ce qui lui assure donc sa force dissuasive face à l’Amérique.

 

Évaluer cet article

x

Check Also

Sanction : la Russie riposte

-- Temps de lecture: 2 minutes -- L’ambassadeur britannique à Moscou, Laurie ...

Erdogan annonce la 3ème guerre mondiale comme imminente !

-- Temps de lecture: 1 minute -- Pour le Président turc, si ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian
error: © Copyright Cybercomnet, All Rights Reserved. !!