Accueil » Actualité » Les nazis ukrainiens intimident les civils en les menaçant de représailles

Les nazis ukrainiens intimident les civils en les menaçant de représailles

-- Temps de lecture: 3 minutes --

La situation dans la zone de responsabilité de la milice populaire n’a pas significativement changé durant la journée écoulée et reste tendue. En une semaine, les punisseurs ukrainiens ont bombardé plus de 20 fois fois nos positions, brisant le cessez-le-feu et utilisant pour cela des armes interdites par les accords de Minsk, » a rapporté samedi le représentant officiel de la milice populaire de la RPL, le Major Andreï Marochko en soulignant que « les dirigeants politiques et militaires ukrainiens continuent d’essayer d’intimider les civils qui se trouvent dans les territoires sous leur contrôle ».

« Durant la semaine écoulée, les punisseurs ukrainiens des 24e, 28e, 54e, et 92e brigades mécanisées et de la 59e brigade d’infanterie motorisée des FAU ont bombardé plus de 20 fois fois nos positions, brisant le cessez-le-feu et utilisant pour cela des armes interdites par les accords de Minsk.

Hier, les punisseurs ukrainiens de la 54e brigade mécanisée des FAU, sous le commandement du criminel de guerre bien connu, le colonel Voilokov A.N. ont violé le cessez-le-feu.

Les nazis ukrainiens ont bombardé les positions de la milice populaire stationnées dans la zone de la localité de Lozovoye, depuis la direction de la localité de Louganskoye. Le bombardement a été effectué avec des lance-grenades automatiques (15 tirs). Grâce au haut degré de professionnalisme des commandants de la milice populaire de la RPL, il n’y a eu aucune victime.

Ce fait ainsi que les autres de même nature, donnent des raisons aux dirigeants de la République et à la milice populaire de ne pas baisser leur vigilance et leur rigueur, et de porter une attention spéciale à la protection et la sécurité de la RPL.

Le chef du département des mensonges des FAU – le chef du département du renseignement sous la direction des superviseurs occidentaux, continue de répandre de fausses informations sur la présence des soldats des forces armées de la fédération de Russie ainsi que sur des pertes fictives parmi les soldats des Républiques populaires, essayant ainsi de déstabiliser la situation dans le Donbass.

Ces provocations prouvent une fois de plus que le renseignement ukrainien n’est pas basé sur des faits avérés mais sur des histoires de fiction qui sont écrites pour eux par les superviseurs étrangers et dont la tâche est de montrer la Russie comme un agresseur aux yeux de la communauté internationale, et aussi de laisser les Ukrainiens s’apitoyer sur leur sort.

Dans le même temps, les Mission de Surveillance Spéciale de l’OSCE continue d’enregistrer les violations des accords de Minsk concernant le retrait des armes lourdes de la ligne de front par la partie ukrainienne.

Ainsi, suite à la mise en œuvre d’ajouts au paquet de mesures, la MSS a de nouveau vérifié cette semaine les zones de stockage permanent des FAU dont la position correspond à la ligne de retrait des armes. Les représentants de la MSS de l’OSCE ont enregistré que dans l’un de ces lieux de stockage des armes lourdes des FAU, manquaient 11 obusiers (2S1 ‘Gvozdika’, 122 mm). Et dans un autre manquaient huit mortiers (2B11 “Sani”, 120 mm).

Dans une autre zone de stockage, la Mission de Surveillance de l’OSCE a enregistré l’absence de sept chars d’assaut (T-64, 125 mm) et deux mortiers (2B9 “Vasilyok”, 82 mm) sur le territoire contrôlé par l’Ukraine.

Les faits mentionnés précédemment prouvent une fois de plus que le gouvernement de Kiev n’a pas l’intention de résoudre pacifiquement la situation dans le Donbass et continue au contraire de concentrer des armes lourdes sur la ligne de contact.

Ainsi, nos services de renseignement ont enregistré que dans la zone de la station service « Parallel », dans la localité de Shchastie, cinq systèmes d’artillerie motorisés avaient été installés. Dans la zone de la localité de Stanitsa Louganskaya, sur le territoire de la foresterie de Malinovsky, a été enregistré la concentration d’une cinquantaines d’équipements militaires (12 véhicules de combat d’infanterie, huit véhicules de transport de troupes blindés et 30 AT), au sein du groupe opérationnel du bataillon de la 28e brigade motorisée. En outre, d’après les informations disponibles dans la périphérie Est de la localité de Bolotenoye, environ 20 mercenaires venus de Turquie équipés d’armes légères ont été repérés dans une maison privée. Dans les zones des localités de Sizoye et Bolotenoye, a été enregistré le stationnement d’une unité de la 8e brigade des forces d’opérations spéciales dont la tâche est d’effectuer des sabotages sur le territoire de la République.

Les dirigeants politiques et militaires ukrainiens continuent d’essayer d’intimider les civils qui se trouvent dans les territoires sous leur contrôle. Depuis le début du mois d’avril, dans la localité de Krymskoye, nous avons noté avec une fréquence d’une à deux fois par semaine l’arrivée de cinq véhicules KRAZ contenant des soldats de la Garde Nationale ukrainienne, pour, soit-disant, vérifier les documents des habitants. En réalité, les nazis ukrainiens intimident les civils en les menaçant de représailles en cas d’impossibilité de trouver des habitations pour loger les soldats de la Garde Nationale.

De mon côté, je voudrais souligner que la milice populaire continue de respecter les accords signés à Minsk malgré les provocations constantes des soldats ukrainiens et les fausses accusations de bombardement, nous continuons à observer strictement le cessez-le-feu, » a indiqué Marochko.

Représentant officiel de la milice populaire de la RPL, Major Andreï Marochko, traduction officielle depuis l’anglais par Úlfdís Haraldsdóttir

doni

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

Israël frappe la bande de Gaza

-- Temps de lecture: < 1 minute -- Des sources d’information ont fait ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian