Accueil » Actualité » L’armée ukrainienne prête à se rendre, pendant que son président-oligarque continue le génocide du Donbass

L’armée ukrainienne prête à se rendre, pendant que son président-oligarque continue le génocide du Donbass

Durant la journée écoulée, la situation sur la ligne de contact n’a pas changé. Les militaires ukrainiens ont violé 28 fois le cessez-le-feu et bombardé 109 fois le territoire de la République,” a rapporté mardi le commandant en second de l’armée de Donetsk Edouard Bassourine en indiquant que “l’état ukrainien et le président-oligarque n’ont pratiquement aucun rôle réel dans l’approvisionnement de leur propre armée, alors que 80% des soldats des FAU sont réticents à combattre et ont l’intention de déserter ou de se rendre à la première opportunité”, et en soulignant aussi le fait que suite à la fermeture des points de passage, “les retraités sont les principales victimes de la mesure de restriction. Les véhicules contenant de l’aide humanitaire et des médicaments sont bloqués aussi. Tout ceci n’est rien d’autre que la continuation du génocide du peuple du Donbass par les autorités ukrainiennes.”

“Lors des bombardements, l’ennemi a utilisé 53 fois des mortiers de 120 mm, 46 fois des mortiers de 82 mm, et 10 fois des lance-grenades et des armes légères.

Les bombardements les plus intensifs ont été menés depuis les positions de la 30e brigade motorisée, sous le commandement du criminel de guerre Yakoubov, dans les localités de Zhovanka et Bakhmoutovka vers le territoire de la localité de Zaïtsevo. Au total, plus de 70 obus de mortiers d’un calibre de 82 mm et 120 mm ont été tirés. Durant la journée, suite au bombardement de la localité par les militaires ukrainiens, une femme, Yovik Larisa, a été blessée.

Des bombardements non moins intensifs ont touché des localités comme Lozovoye, Shirokaya Balka, Zhabichevo, Spartak, le centre Volvo et la zone de l’aéroport de Donetsk.

Un autre civil, Akobyan Sergueï, a été blessé suite à l’explosion d’une mine alors qu’il conduisait une voiture dans la zone de la localité de Shirokaya Balka, dans la soit-disant “zone grise”.

Nos services de renseignement continuent d’enregistrer la concentration de l’équipement militaire et des soldats ennemis tout le long de la ligne de contact. En particulier:
– À Andreevka (à 17 km de la ligne de contact) a été enregistrée à la gare l’arrivée de deux wagons avec des munitions et du diesel;
– À Selidovo (à 35 km de la ligne de contact) a été enregistrée l’arrivée d’une colonne de camions avec six chars d’assaut devant être transportés à Donetsk.

Nous continuons à recevoir des informations sur les pertes hors combat des FAU. En particulier, dans le 34e bataillon de la 57e brigade d’infanterie motorisée, un soldat a été tué, et dans la 93e brigade d’infanterie motorisée, un soldat a été tué et deux blessés. Ces pertes sont dues aux pulsions suicidaires des soldats ukrainiens sur la ligne de front, ainsi qu’aux conflits dus à l’abus d’alcool.

Les soldats qui sont passé du côté de l’armée de la RPD continuent de révéler l’approvisionnement insuffisant des unités de FAU et le moral bas des soldats ukrainiens qui en résulte. En particulier, d’après les anciens soldats de la 56e brigade d’infanterie motorisée, pour l’arrivée de Porochenko venant inspecter les positions défensives triples autour de la ville de Marioupol, le commandement des FAU avait préparé une tranchée de démonstration de 300 m. Toute la démonstration des positions de défense était limitée à cette tranchée. Les autres positions étaient à moitié détruites ou pas préparées du tout. Néanmoins, le président était satisfait, malgré le fait que les fonds alloués avaient été pillés.

Les uniformes aussi sont vendus. En terme d’approvisionnement, les fonds alloués sont économisés en jouant sur la qualité de la nourriture. Les militaires ukrainiens confirment le fait que le soutien matériel de base est fourni par des organisations de volontaires. L’état ukrainien et le président-oligarque n’ont pratiquement aucun rôle réel dans l’approvisionnement de leur propre armée. D’après l’armée ukrainienne, 80% des soldats de la 56e brigade des FAU sont réticents à combattre et ont l’intention de déserter ou de se rendre à la première opportunité.

En outre, nous avons enregistré le renforcement des mesures de blocus économique contre la République populaire de Donetsk. En particulier, le commandement militaire ukrainien cherche tous les prétextes pour fermer les points de contrôle entre la République et l’Ukraine afin de restreindre les mouvements des civils. Ce sont les retraités qui souffrent le plus de cette mesure, car ils ne peuvent pas recevoir leur pension. Les véhicules contenant de l’aide humanitaire et des médicaments sont bloqués aussi. Tout ceci n’est rien d’autre que la continuation du génocide du peuple du Donbass par les autorités ukrainiennes.

Nous exhortons les organisations humanitaires internationales à prêter attention à ces actes de génocide et à y réagir de manière appropriée,” a indiqué Bassourine.

Commandant en second Edouard Bassourine, traduction officielle depuis l’anglais par Úlfdís Haraldsdóttir

doni

 

x

Check Also

Ghouta : échec du plan américano-israélien

La victoire fulgurante de l’armée ...

France: Sarkozy placé en garde à vue

Dans le cadre d’une enquête ...