Accueil » Actualité » L’armée syrienne piège 800 terroristes dans un chaudron à l’est d’Alep

L’armée syrienne piège 800 terroristes dans un chaudron à l’est d’Alep

-- Temps de lecture: < 1 minute --

En s’emparant du dernier village clé le long de l’axe routier joignant Alep à Raqqa, l’armée arabe syrienne piége près de 1000 terroristes d’ISIS.

Les combattants de l’État islamique sont communément appelés « rats d’ISIS » sur Internet. De simplement péjoratif, ce qualificatif peu flatteur pourrait bien devenir approprié littéralement.

On signale que l’armée arabe syrienne a repris le dernier village restant sur l’axe routier Alep-Raqqa, bouclant ainsi l’encerclement de 800 membres d’ISIS à l’est d’Alep et les piégeant bien comme des rats.

C’est un coup du sort particulièrement cruel et ironique pour ces tristes personnages, car un grand nombre d’entre eux avaient sans doute abandonné le siège de la base aérienne de Kuweires, située dans la même région. L’armée arabe syrienne s’y est débrouillée pour tenir le coup pendant 18 mois éprouvants, jusqu’à ce que les forces aériennes russes finissent par rompre le siège, en novembre 2015.

Si l’encerclement est aussi parfait qu’il est rapporté, les mercenaires d’ISIS connaissent une épreuve fort pénible. Il n’y a nulle part où aller et nulle part où se cacher. Personne ne viendra les aider et il n’y a pas d’échappatoire. Il y a juste à attendre. Attendre sous les avions de combat russes et entourés par une armée furibonde – une armée dont tant de membres ont enduré quelques-uns des crimes de guerre les plus horribles imaginables. Avec les compétences limitées d’ISIS pour la négociation, ce pourrait être une fin de route très dure et très féroce.

Russia Insider

Original : russia-insider.com/en/military/report-syrian-army-completes-east-aleppo-cauldron-800-isis-fighters-trapped/ri12964

 

reseauinternational

 

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

Pékin très inquiet du retour des terroristes

-- Temps de lecture: 2 minutes -- Des rapports indiquent que Pékin ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian