Accueil » Actualité » Bahreïn: les critiques se multiplient contre la violation massive des droits de l’Homme

Bahreïn: les critiques se multiplient contre la violation massive des droits de l’Homme

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Les organisations juridiques du monde multiplient leurs critiques contre le régime dictorail des Ale Khalifa à Bahreïn. Dans ce contexte, même les instances occidentale, qui pendant longtemps, avaient gardé le mutimse face à la politique répressive du régime de Manama, sont sorties de leur silence et dans cadre, Amnesty International a, une nouvelle fois, haussé le ton contre la violation des libertés et des droits humains à Bahreïn.

Dans son rapport annuel sur la situation des droits de l’homme dans le monde, publié mercredi 24 février, Amnesty International s’alarme des atteintes aux droits fondamentaux dont la liberté d’expression, de rassemblement et des activités sur Internet. Amensty se dit aussi préoccupé par le maintien en détention des ches d’opposition dont certains sont considérés comme des prisonniers politiques.

L’organisation de défense des droits de l’homme évoque par ailleurs la torture et les mauvrais traitements à l’égard des prisonniers à Bahreïn. ” Au cours des derniers mois, des dizaines de personnes ont été condmanées, injustement à de longues peines de prison, huit à la peine de mort et 208 autres ont été déchues de leur nationnalité”, précise le rapport.

Bahreïn est depuis 2011 le théâtre de manifestations populaires contre les politiques du régime des Ale Khalifa. Face à ces manifestations, les militaires du régime ont eu recours au massacre, la répression et à l’arrestation des citoyens.

Dans ce contexte, la cour suprême de Bahreïn a reconnu l’interpellation et l’interrogatoire des mineurs.

Elle a annoncé mardi que l’appareil judiciaire bahreïni avait interrogé des enfants de 9 à 14 ans, avant de les envoyer en prison.

Selon ce rapport, les enfants bahreïnis sont accusés d’émeutes et de destruction des biens publics.

Au cours des cinq dernières années, le régime des Ale Khalifa a arrêté plus de mille enfants.

L’Association islamique de la Concordance nationale de Bahreïn a appelé, une nouvelle fois, la communauté internationale à adopter une position claire face à la déhéance de nationalité des citoyens bahreïnis.

 

Évaluer cet article

x

Check Also

Les missiles US menacent les Russes en Syrie

-- Temps de lecture: 1 minute -- La Russie a mis en ...

Afrin: exode massive de civils syriens

-- Temps de lecture: 1 minute -- Les dirigeants des milices kurdes ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian
error: © Copyright Cybercomnet, All Rights Reserved. !!