Accueil » Actualité » Tunisie – Les rafles pour le service militaire ?

Tunisie – Les rafles pour le service militaire ?

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Le ministre de la défense nationale vient d’annoncer la fin des « désignations individuelles », une sorte de possibilité d’acheter le droit de zapper son service militaire, une mesure en vigueur en Tunisie depuis des décennies. Une formule qui permet aux jeunes gens appelés à effectuer leur service militaire, et qui ont un travail régulier, de léguer une partie de leurs salaires au profit des caisses de la défense, en échange de l’exemption du passage sous le drapeau. Une formule qui aurait pu, en ces temps de guerre être bénéfique à l’Etat à plus d’un titre. D’un côté çà aurait pu constituer une rentrée de fonds dont l’armée a rudement besoin, et par ailleurs, notre armée nationale a, plutôt, besoins de gens nationalistes, patriotes dans l’âme, qui sont prêts à tout pour défendre la Patrie, et pas de jeunes nantis qui ont peur du service militaire, donc, qui ne peuvent être d’aucune utilité pour le pays dans sa guerre contre le terrorisme.

Et parallèlement à cette première décision, le ministère de la défense a annoncé le démarrage de campagnes de rafles pour récupérer les jeunes réticents qui se débinent au lieu de se présenter à l’armée. Et là, c’est une décision qui, à notre avis, mériterait qu’on y réfléchisse un peu mieux, car il pourrait s’avérer que cette méthode de recrutement au profit de l’armée s’avère néfaste. Puisqu’il n’est de secret pour personne que le vœu le plus cher des apprentis terroristes, c’est celui d’intégrer les corps armés du pays, en vue d’avoir accès aux armes, et en vue, aussi, de pouvoir avoir accès à l’information, qui est beaucoup plus que l’argent, dans notre cas, le nerf de la guerre. Du coup, ce rêve qui était assez lointain pour eux, devient tout simplement à la portée de n’importe quel supposé terroriste pour le quel, il suffirait de se balader à l’avenue et se laisser « épingler » lors d’une de ces rafle, pour se retrouver le lendemain au cœur du dispositif sécuritaire de l’Etat, et avoir directement accès à son arsenal.

Donc, oui ! On a tout intérêt à faire gaffe en mettant en application de telles décisions !

tm

 

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

La France serait prête à frapper la Syrie conjointement avec les USA

-- Temps de lecture: < 1 minute -- La France serait prête à ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian