Accueil » Actualité » Vente de missiles à Riyad : Londres et Washington serait accusé de crime de guerre contre les civils yéménites.

Vente de missiles à Riyad : Londres et Washington serait accusé de crime de guerre contre les civils yéménites.

-- Temps de lecture: 1 minute --

Les avocats du ministère britannique des Affaires étrangères et les diplomates britanniques mettent en garde contre la vente, par Londres des missiles à l’Arabie saoudite, ce qui risquerait de soumettre la Grande-Bretagne à un procès judiciaire en raison de son implication dans le massacre des civils au Yémen.
Selon « The Independent », les avocats du ministère britannique des Affaires étrangères et un certain nombre de diplomates ont souligné que la Grande-Bretagne risquerait de comparaître devant la Justice en raison des missiles qu’elle avait vendus à l’Arabie saoudite car ces missiles avaient été utilisés par Riyad pour massacrer les civils. Neuf mois après le déclenchement d’une guerre par l’Arabie saoudite contre la population yéménite, les diplomates et les avocats britanniques tirent la sonnette d’alarme quant au risque d’un procès judiciaire qui pourrait accuser Londres de l’implication dans un crime de guerre et de la violation des lois internationales concernant la vente d’armements à un pays en pleine guerre. Selon Human Rights Watch et d’autres ONG de défense des droits de l’Homme, les armes vendues par Londres et Washington à l’Arabie saoudite sont utilisées contre les civils yéménites.

 

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

Afghanistan: Trump veut gagner la guerre

-- Temps de lecture: 1 minute -- 0.0 00 Le président américain ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian