Accueil » Actualité » Le Conseil de sécurité de l’ONU autorise « toutes les mesures » contre Daech

Le Conseil de sécurité de l’ONU autorise « toutes les mesures » contre Daech

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Une semaine précisément après les attentats de Paris et de Saint-Denis, le Conseil de sécurité de l’ONU a approuvé à l’unanimité une résolution contre l’organisation terroriste de Daech.
Les Français ont fait voter à l’unanimité aux Nations unies une résolution autorisant « toutes les mesures nécessaires » pour lutter contre l’organisation terroriste de Daech, qualifiée de « menace mondiale et sans précédent contre la paix et la sécurité internationales » par le Conseil de sécurité de l’ONU.
La France espère ainsi donner une impulsion majeure à la lutte contre le terrorisme en offrant « un cadre légal et politique pour l’action internationale en vue d’éradiquer Daech dans ses sanctuaires en Syrie et en Irak », selon l’ambassadeur français à l’ONU, François Delattre. « C’est un texte très fort politiquement d’un pays qui vient d’être frappé par le terrorisme », a-t-il insisté.
Selon les observateurs, l’approbation de cette résolution par le Conseil de sécurité de l’ONU peut être considérée comme un tournant important dans le domaine de la lutte globale contre le terrorisme takfiriste qui a commis tant de crimes dans de nombreux pays notamment en Syrie, en Irak, en Afghanistan, au Liban et en Egypte. Maintenant, Daech menace directement les pays européens notamment la France. Les pays qui soutenaient les groupes terroristes takfiristes, comme les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, et leurs alliés régionaux comme l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie ont leur part dans la formation et le développement des activités de Daech et d’autres organisations terroristes takfiristes, mais maintenant, ces pays se sentent également menacés par ces terroristes barbares.
Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a estimé qu’il importait maintenant « que tous les Etats s’engagent concrètement dans ce combat, qu’il s’agisse de l’action militaire, de la recherche de solutions politiques ou de la lutte contre le financement du terrorisme ». Le texte du Conseil de sécurité appelle également à redoubler d’efforts pour empêcher l’afflux de terroristes en Irak et en Syrie, et à coordonner les initiatives pour stopper les actes terroristes de Daech et des groupes associés à Al-Qaida.
Concrètement, la résolution 2249 ne donne pas d’autorisation légale à agir militairement en Syrie et en Irak, puisqu’elle n’est pas placée sous le chapitre VII de la Charte des Nations Unies qui prévoit l’usage de la force. Mais le langage employé dans le texte, qui stipule que « toutes les mesures nécessaires » sont permises pour combattre Daech, laisse la place à l’interprétation, selon les diplomates français.
« Le vote d’aujourd’hui montre au-delà du doute l’ampleur du soutien international pour faire davantage en Syrie et pour une action décisive afin d’éradiquer Daech », a réagi le Premier ministre britannique, David Cameron. Cameron cherche à obtenir des députés britanniques l’autorisation d’étendre à la Syrie l’action des avions britanniques. Un diplomate onusien estime « qu’il est fort probable de voir de nouveaux pays rejoindre la coalition militaire. Les campagnes de bombardements devraient aussi s’intensifier dans les zones tenues par Daech car les pays se sentiront beaucoup plus libres de frapper ».

 

x

Check Also

Washington impose de nouvelles sanctions à Moscou

-- Temps de lecture: 1 minute -- 0.0 00 Le département du ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian