Accueil » Actualité » Un chef taliban traduit sa fille en justice pour outrage aux bonnes mœurs parce qu’elle a osé naître toute nue ?!

Un chef taliban traduit sa fille en justice pour outrage aux bonnes mœurs parce qu’elle a osé naître toute nue ?!

L’affaire a de quoi susciter l’indignation. Déferée hier au tribunal islamique de Kaboul, une jeune fille de quelques jours a été sommée de rendre compte de son ignominie. Arrivée au monde deux jours auparavant en tenue d’Adam — ou en tenue d’Ève en l’occurrence (car les femmes seules sont capables d’accomplir un acte aussi provocateur) —, l’innomée diablesse a nié en bloc les accusations du parquet. À la question du juge lui demandant si elle reconnaissait les faits, ce dernier n’a reçu pour réponse qu’un laconique et « areu, areu ». La défense, poussée dans ses dernières ressources rhétoriques, a décidé d’arguer du non-développement d’une conscience morale chez une personne aussi jeune ; mais le juge, loin de se laisser en faire accroire par ce sophisme, rétorqua que quand on se baladait tout nu hors de l’utérus de sa génitrice, on a fait fi depuis longtemps d’une quelconque conscience morale.

Le père de l’accusée s’est déclaré choqué et déshonoré depuis le banc des parties civiles. « Vous comprendrez d’autant mieux l’outrage que cette fille dénaturée me fait en sachant que les femmes dans ma famille et celle de ma femme portaient la burka avant le Big-Bang ». La mère a, quant à elle, gardé le silence tout au long de la séance.
Si elle continue comme ça, je n’ose imaginer ce qu’elle fera à 18 mois

L’agence de presse afghane Khamaa News a couvert le procès, en interviewant le plaignant. Nous vous livrons ici quelques extraits de l’entretien paru hier sur leur site internet :

Quels sont selon vous les causes ayant conduit au dévergondage précoce de votre fille ?

Tout d’abord, je vous prierais de ne pas l’appeler « ma fille ». Cette ????? ne salira jamais mon nom ! Pour ce qui est de l’origine de la monstruosité qu’elle a commise, je n’y trouve aucune explication ; j’ai fait tout pour lui assurer une bonne éducation prénatale : incantations pendant sa conception et mise au placard de la télé pour empêcher sa mère et, a fortiori, la salope qu’elle avait dans son ventre de regarder ces saletés de feuilletons turcs, entre autres mesures.

Je ne veux pas être l’avocat du diable – il crache et marmonne quelque chose —, mais ne pensez-vous pas qu’elle soit trop jeune pour comprendre qu’il ne fallait pas se promener nue ?

Vous plaisantez ! Il n’est jamais trop tôt pour apprendre à notre progéniture la décence ; si elle continue comme ça, je n’ose imaginer ce qu’elle fera à 18 mois !

Les délibérations achevées, le juge a annoncé, comme de juste, que la cour condamnait l’accusée à retourner dans l’utérus de sa mère pour « renaître d’une manière plus décente ».

x

Check Also

Les missiles US menacent les Russes en Syrie

La Russie a mis en ...

La Russie accroît ses réserves en or

Le président russe a ordonné ...