Accueil » Actualité » Chine: les nouveaux missiles 21D “tueurs de porte-avions” présentés à Pékin

Chine: les nouveaux missiles 21D “tueurs de porte-avions” présentés à Pékin

Une dizaine des nouveaux missiles balistiques de l’armée chinoise, les DF-21D, dits “tueurs de porte-avions”, ont été présentés jeudi à Pékin dans le cadre de l’imposant défilé militaire commémorant le 70e anniversaire de la capitulation japonaise, selon des images de la télévision d’Etat.

Ce nouvel armement, déployé place Tiananmen jeudi, suscite ces dernières années nombre de spéculations dans les milieux militaires sur ses capacités à modifier les rapports de force dans l’océan Pacifique, chasse gardée traditionnelle de la 7è flotte américaine.

Montés sur leurs gros camions-porteurs à 12 roues, les DF-21 D (pour “Dongfeng”, “Vent d’est”) se présentaient comme des engins longs d’une dizaine de mètres et d’environ un mètre de diamètre.

La presse officielle chinoise avait indiqué que ce serait la première fois qu’ils seraient exposés à la vue du public.

Leur portée exacte reste encore floue, estimée par les experts militaires occidentaux entre 900 et 1.000 km.

Balistiques, ces missiles sortent de l’atmosphère avant d’y rentrer, mais à une vitesse telle –près de 3.500 km/h– qu’elle les rend quasi-invulnérables aux défenses anti-aériennes classiques.

Le DF-21 D est un ASBM, pour “Anti-ship ballistic missile” –missile balistique anti-navire– qui dispose d’une électronique sophistiquée lui permettant, une fois rentré dans l’atmosphère, de se diriger vers son objectif.

La charge explosive qu’il emporte est capable d’infliger des dégâts considérables à un porte-avions.

Selon les experts militaires, son développement par la Chine est un des soucis majeur de l’état-major américain, en particulier celui de la flotte du Pacifique.

Pékin affiche ouvertement ses nouvelles ambitions de puissance maritime, notamment en mer de Chine du sud, théâtre de rivalités territoriales avec ses voisins, souvent alliés de Washington.

Défilé militaire à Pékin: Xi Jinping salue le retour de la Chine comme “grand pays”

Entre-temps, le président chinois Xi Jinping a salué jeudi la victoire de 1945 contre le Japon qui a permis de “refaire de la Chine un grand pays dans le monde”, en donnant le coup d’envoi d’un imposant défilé militaire de près de deux heures.

“La victoire totale de la guerre antijaponaise a refait de la Chine un grand pays dans le monde”, a déclaré le président chinois depuis la place Tiananmen, avant d’annoncer une réduction des effectifs de l’Armée populaire de libération (APL), la plus grande armée du monde, pour ce 70e anniversaire de la capitulation japonaise.

“La Chine ne recherchera jamais l’hégémonie, pas plus qu’elle ne cherchera à s’étendre. Elle n’imposera jamais des souffrances tragiques à d’autres nations”, a assuré le président Xi, avant de passer en revue les troupes, debout dans une limousine sur l’avenue de la Paix céleste, sous un ciel limpide et un soleil radieux.

“J’annonce ici que la Chine va réduire ses effectifs militaires de 300.000” hommes, a déclaré Xi Jinping, qui s’exprimait du haut de la “Porte de la Paix céleste”, d’où Mao Tsé-toung avait proclamé la naissance de la Chine populaire le 1er octobre 1949.

L’APL, aujourd’hui estimée à 2,3 millions d’hommes, a déjà fait l’objet d’importantes réductions d’effectifs, en échange de sa modernisation et d’une augmentation considérable de son budget.

Quelque 12.000 soldats et 500 engins ont ensuite entamé leur parade, survolée par près de 200 avions et hélicoptères, symboles de la puissance montante de la Chine.

Source: AFP

 

x

Check Also

Les missiles US menacent les Russes en Syrie

La Russie a mis en ...

Afrin: exode massive de civils syriens

Les dirigeants des milices kurdes ...