Accueil » Actualité » Syrie : L’Etat Islamique a exécuté 3 pigeons accusés d’espionnage

Syrie : L’Etat Islamique a exécuté 3 pigeons accusés d’espionnage

-- Temps de lecture: 2 minutes --

Les djihadistes de l’Etat Islamique (EI) en Syrie ont rapporté avoir exécuté trois pigeons qui avaient été arrêtés pour cause d’espionnage.

Le journal Express basé au Royaume-Uni a rapporté que les pigeons appartenaient à des groupes anti-EI. Le rapport du 5 juin stipule que les exécutions ont eu lieu récemment.

Ce développement arrive à un moment, où l’Etat Islamique a émis un ordre à la population, interdisant l’élevage de pigeons car les parties génitales d’un oiseau, particulièrement quand ils volent au dessus de la tête des gens, représentent un pêché dans l’Islam.

L’ordre d’interdiction a été donné par un imam radical lié à l’EI à Dier ez Zour en Syrie et a donné une semaine à tous les éleveurs locaux pour se débarrasser de leurs pigeons ou bien ils seront flagellés.

« Tous ceux qui élèvent des pigeons sur les terrasses de leurs maisons doivent totalement cesser cette pratique dans une semaine suite à l’émission de cette déclaration. », a rapporté le Daily Mail, suite à la réception du document de l’EI.

« Quiconque enfreint la loi sera soumis à des conséquences de réprimandes dont une amende financière, la prison ou la flagellation, » explique la notice.

Ce n’est, cependant, pas la première fois que l’EI s’en prend aux éleveurs de pigeons.

En Janvier dernier, NBC News a rapporté que 15 garçons avaient été arrêtés dans la province orientale de Diyala, en Irak, par le même groupe djihadiste. Trois d’entre eux ont été exécutés pour avoir un passe-temps « non-islamique », tandis que les enfants et autres garçons ont été forcés de rejoindre les rangs de l’armée de l’Etat Islamique.

Le père d’un jeune de 21 ans qui a été arrêté, Abu Abdullah, a dit à NBC News: « Mon fils se trouvait parmi eux. Je leur ai demandé pourquoi, et ils ont dit, ‘Il n’a pas suivi le vrai Islam, il doit être puni pour être un éleveur de pigeons. Cette habitude l’éloigne de Allah le grand miséricordieux.’ » C’était la dernière fois que l’agriculteur de 52 ans voyait son fils.

Entre temps, les combattants de l’EI mettent les pigeons dans un sac et y boutent le feu.

Source: International Business Times

 

newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter

0



Laisser un commentaire

x

Check Also

Les dernières évolutions survenues en Syrie: la reprise de Ghouta orientale est certaine

-- Temps de lecture: 3 minutes -- 0.0 00 Dans un récent ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian