Accueil » Actualité » Alimentation » Belgique : placé sous mandat d’arrêt pour avoir violé sa femme avec de la sauce au piment

Belgique : placé sous mandat d’arrêt pour avoir violé sa femme avec de la sauce au piment

Un quadragénaire liégeois inculpé de viol sur son épouse a comparu mardi devant la chambre du conseil de Liège dans le cadre de la prolongation de son mandat d’arrêt cinq jours après son arrestation. Pour punir son épouse qui lui avait refusé un rapport sexuel, cet homme avait introduit de la sauce au piment dans son vagin.

L’inculpé est marié depuis neuf ans avec la victime. Le couple a eu trois enfants. Mais leur relation se serait déroulée au cours de ces années sur le principe d’une certaine domination imposée par le mari violent.

L’homme estime qu’une femme mariée qui refuse une relation sexuelle à son mari est une prostituée. Il se réserve également le droit de lui infliger des punitions corporelles qui, sous le regard de la loi belge, s’assimilent à des violences conjugales. La dame aurait reçu régulièrement des coups de ceinture ou aurait été obligée de faire le poirier pendant de longues secondes.

L’inculpé a été arrêté le 30 octobre dernier car il voulait imposer une relation sexuelle à son épouse. Lorsqu’elle a refusé, il s’est emparé d’un tube de sauce pimentée et a introduit le contenu de ce tube dans son vagin pour la punir.

Selon son avocat, Me Jaminon, l’homme minimise les faits. Il affirme que son épouse était consentante pour une pénétration digitale et que les traces de piment relevée sur la victime correspondent à un résidu de piment qui se trouvait accidentellement sur ses doigts.

lameuse.be




x

Check Also

Israël frappe la bande de Gaza

Des sources d’information ont fait ...

ArabicDutchEnglishFrenchGermanRussian