Accueil » Fête de la Saint Valentin, le 14 février

Fête de la Saint Valentin, le 14 février

Dates de la Saint Valentin

La date est fixe, chaque année elle a lieu le 14 février.

 décompte pour 2016

 

Origine de la Saint Valentin

La Saint-Valentin symbolise aujourd’hui la fête des amoureux sans nul doute, mais ses origines sont sujettes à bien des hypothèses. La fête des lupercales ou Lupercalia, observée dans la Rome antique, semble être l’origine païenne de la Saint Valentin. Valentin est un martyr, ou plusieurs martyrs, dont l’histoire est assez floue, mais qui fut élevé en martyr au 3e ou 4e siècle.

L’église chrétienne combattit les lupercales en vain durant le 4e et 5e siècle, période durant laquelle de nombreux rites païens ont été remplacés par des fêtes chrétiennes. Les lupercales furent associées à la Saint-Valentin sans toutefois disparaître, jusqu’au Pape Gélase 1er (492 – 496), qui réussit à supplanter cette survivance païenne à travers une violente lettre Contra Lupercalia qui interdit aux chrétiens de participer aux lupercales.

Au Moyen Age, Valentin devient le patron des fiancés afin de correspondre à la période de reproduction des oiseaux. Les jeunes femmes désignaient alors leur fiancé comme leur Valentin, un terme dont l’origine provient peut-être du terme galantin. Les femmes tentaient d’en savoir plus sur leur futur mari en guettant les oiseaux le 14 février : un rouge-gorge signifiait que le mari serait un marin, un moineau annonçait un mariage heureux mais pauvre, tandis que le chardonneret figurait un homme riche comme mari.

Par la suite, la Saint-Valentin perdura, notamment à travers la Fête des Brandons (premier dimanche de Carême), durant laquelle les cavaliers des jeunes filles étaient appelés valentins. La Saint-Valentin déclina jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle les Anglo-saxons la remirent au goût du jour. Les échanges de petits mots d’amour, répandus depuis le 17e siècle en Grande-Bretagne3, devinrent populaire en France. En 1965, la fête est entérinée par l’Union des commerçants de France et la Loterie nationale, avec le soutien des amoureux de Peynet.

Les Lupercales

En effet, cette fête célébrée le 15 février à Rome réunissait les familles Fabii et Quinctii au Lupercal, grotte située au pied du mont Palatin (l’une des 7 collines de Rome), et dont la légende veut que Romus et Romulus fussent nourris par une louve. Les participants, appelés luperques, sacrifiaient une chèvre ou un bouc (et peut-être d’autres animaux), dont la peau était découpée en lanière pour être ensuite utilisée comme fouet. Certains participants s’élançaient alors, armés des lanières et vêtus des restes de la peau de chèvre, dans une course effrénée autour du Palatin puis dans les rues de la ville.

Les luperques fouettaient quiconque se présentait sur leur chemin, avec un acharnement particulier sur les femmes. Selon les écrits de l’époque, ces coups de fouet redonnaient aux femmes stériles leur fécondité, et permettait aux femmes enceintes d’accoucher sans douleur, aussi les jeunes femmes en âge de concevoir tendaient leurs mains aux luperques5. Le rituel du fouet pendant les lupercales apportait aussi purification et énergie aux passants, aux murailles et au sol de la cité.

Fiestas Lupercales, par Andrea Camassei, exposé au musée Prado à Madrid, Espagne
Fiestas Lupercales, exposé au Prado de Madrid
On y voit les luperques fouetter les femmes qui leurs tendent les bras, et à droite une statue de Faunus Andrea Camassei / Public Domain

Cette étrange pratique, bien loin des règles de conduites et de dignité instaurées par la gravitas romaine7, symbolisait la libération des contraintes humaines et la libération des puissances naturelle, en particulier les forces de fécondité. Le dieu la fête Faunus, protecteur des troupeaux et symbole de la fertilité animale, était à l’honneur durant les lupercales4.

Les interprétations des lupercales vont bon train depuis des siècles, on peut lire des écrits papier ou sur le web diverses affirmations parfois fantasques, visant parfois à ajouter un rituel amoureux afin de justifier son statut d’origine de la Saint-Valentin. Certains ont aussi rapproché les lupercales du loup, en avançant la proximité des Lupercalia avec le terme lupus, et en prêtant à l’animal un aspect démoniaque que la fête était sensée éloigné.

Nombre de ces théories sont battues en brèche dans l’article de T. Camous. Ce dernier explique que les lupercales étaient un rite de passage, qui illustrait « la valeur civilisatrice de la fondation de la Rome palatine, à travers la mise en scène de temps immémoriaux ». Une interprétation qui est rapprochée de l’article de Siobhan Hanley, qui présente les lupercales comme un rite de passage à l’âge adulte, un rituel pour les jeunes hommes et femmes qui acceptaient dès lors leur rôle et leurs responsabilités dans la société romaine9.

Les Saints Valentins

Plusieurs saints nommés Valentin existent dans les écrits catholiques :

  • Valentin prêtre et martyr de Rome : exécuté sous Claude II vers 270, Valentin aurait continué à marier les couples malgré l’interdiction prononcée par Claude II ;
  • Valentin évêque et martyr de Terni : exécuté par un préfet du nom de Placide à une date indéterminée, Valentin aurait guéri le fils d’un philosophe et amené bien des Romains à se convertir au christianisme ;
  • Valentin, martyr d’Afrique : peu de détails connus à son propos, sa fête est parfois donnée au 13 novembre.

Les deux premiers Valentins sont potentiellement les mêmes, les dates étant similaires et leur persécuteur étant le même. La Saint-Valentin aurait été fêtée à Rome et à Terni (séparés de 100 km) pour ensuite devenir deux fêtes distinctes. Certains spécialistes pensent cependant que deux Valentins ont bien existé dans la même période, la date de l’exécution du Valentin de Terni ayant été oubliée pour être ensuite fixée au 14 février.

À noter qu’en 1969, suite au IIe concile œcuménique du Vatican, l’Église fit un grand ménage dans les Saints officiellement reconnus, et Valentin fit parti du lot, ses origines étant ouvertes à débat. Ce sont Saints Cyrille et Méthode, évangélisateurs des Slaves, qui ont pris sa place au 14 février.

Célébration de la Saint Valentin

À la Saint-Valentin, il est de coutume de témoigner son amour à l’élu de son cœur, notamment à travers de petits papiers. C’est aussi l’occasion aux amoureux de s’offrir des petits cadeaux. Les fleurs font partie intégrante de la tradition, en particulier les roses rouges, symbole de l’amour. Elles sont traditionnellement accompagnées de chocolats, d’un bijou ou d’un parfum.

La Saint-Valentin donne souvent lieu à un petit repas romantique au restaurant ou à la maison. Toutes ces petites attentions étant destinées à montrer son attachement à la femme ou à l’homme de sa vie.

La Saint Valentin dans le monde

Si la France ne présente aucune tradition particulière pendant la Saint-Valentin, d’autres régions du monde observent des coutumes particulières :

  • les Brésiliens fêtent la Saint-Valentin le 12 juin, lors du dio dos namorados, tandis que le Portugal fête la Saint-Valentin le 14 février ;
  • au Japon, la Saint-Valentin est une fête répandue à partir de 1958 (première apparition connue en 1936) mais ce sont les industriels du chocolat qui l’ont rendu populaire à partir des années 70. Ainsi, à chaque Saint-Valentin, les jeunes filles offrent un chocolat à un jeune homme, qui pourront leur répondre un mois plus tard lors du jour blanc ;
  • en Chine, la Saint-Valentin est pratiquée de plus en plus depuis la révolution culturelle, mais une autre fête appelée Qīxī ou qǐqiǎo jié et célébré en août, pendant laquelle les jeunes femmes font la démonstration de leurs compétences domestiques !
  • dans quelques pays de tradition musulmane (Iran, Arabie Saoudite, Malaisie), la Saint-Valentin est interdite. La culture occidentale et l’influence capitaliste sont fortement reprochées à la Saint-Valentin en Inde et au Pakistan.

À Roquemaure (Gard, Languedoc-Roussillon), la Saint-Valentin est une fête particulière qui célèbre tous les 2 ans (années impaires), en février, l’arrivée des reliques de Saint-Valentin en 1868 dans son église. À cette occasion, le Roquemaure de l’époque est reconstitué, avec costumes d’époque, attelages, commerces décorés à l’ancienne, vieux manège, etc. En année paire, les festivités sont réduites à un repas des amoureux et un concert.

source: icalendrier.fr

Ci-dessous :

L.A. Work – Somebody to love – unplugged lyrics

Select a target language

Translator

Select a taget language:

%d blogueurs aiment cette page :